Relance des négociations entre l’Algérie et l’OMC

Ce week-end sera chaud pour les négociateurs de l’Algérie et de l’OMC. Dimanche 10 novembre est fixé par les deux parties comme date de relance des discussions bilatérales. Et c’est à Genève que les travaux auront lieu. A partir du 10 novembre, la délégation conduite par le ministre algérien du Commerce, Nouredine Boukrouh, entamera la phase bilatérale qui ne se terminera que le 14 du mois en cours. La séance du 15 novembre sera consacrée quant à elle aux négociations multilatérales.
Ce qui est annoncé comme nouveauté dans le cadre de ce quatrième round concerne l’invitation par le ministre en question du secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), en tant que partenaire social. L’UGTA est considérée, faut-il le rappeler, comme le plus puissant syndicat de ce pays voisin. Pour équilibrer, il a été fait appel à une autre personnalité algérienne en sa qualité de membre d’une organisation patronale représentant la sphère économique algérienne.
Pour la première fois donc, deux délégués, l’un syndical et l’autre patronal, assisteront aux diverses réunions que tiendra le ministre avec les organes de l’OMC. Il est à noter qu’ils n’y assisteront qu’en qualité d’observateurs, mais cela ne les empêche par qu «ils peuvent, à ce propos, s’exprimer librement et porter, par là même, la voix de l’Algérie à l’étranger», a tenu à déclarer lundi M. Boukrouh.à l’agence AP. Le ministre n’a pas omis également d’affirmer que l’Algérie est presque à 40% de son adhésion à l’OMC. L’Algérie, lors des précédents rounds, a déjà répondu à 920 questions posées par les pays membres de l’OMC. «Nous souhaitons que notre pays adhère avant la mi-2004. Car, à cette échéance, soit au mois de mai ou de juin 2004, le cycle des négociations de Doha reprendra », a expliqué M. Boukrouh. Et de préciser que «les nouveaux rounds de négociations et les conditions d’adhésion seront plus difficiles».
«Ce n’est que maintenant que nous entrons dans la phase de négociations, proprement dites, avec les groupes de travail», a-t-il souligné. Le mémorandum de l’adhésion de l’Algérie à l’OMC a été déposé en 1996 et réactualisé en juillet 2001.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *