Relance du secteur du maraîchage

La tomate est la principale culture primeuriste pratiquée dans la zone d’action de l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole des Doukkala (ORMVAD). Elle est concentrée essentiellement dans la zone côtière sur une bande de 28 km de longueur et 1 km de largeur relevant des communes rurales de Oueled Ghanem et de Oualidia. Les performances de la culture de la tomate ont connu, malheureusement, entre les périodes 1991/92 et 1996/97 une regression, puis une légère reprise à partir de la campagne 1998/99.
Cette baisse de performances est dûe en grande partie à une défavorable conjoncture commerciale qui a entraîné un surendettement des producteurs et par conséquent, un frein à tout investissement en faveur du secteur sur le plan d’adoption de nouvelles techniques de production et de développement de l’infrastructure de conditionnement. Cependant, durant les campagnes 1998/99 et 1999/2000, le secteur des primeurs a connu une amélioration sensible au niveau de la commercialisation de la tomate de primeurs (amélioration des prix de vente et du tonnage exporté).
Cette situation a favorisé l’investissement qui s’est traduit par l’extension de l’équipement des exploitations en système d’irrigation goutte à goutte et la désinfection contre les nématodes par l’utilisation de produits adéquats sur 400 Hectares.
Pour que les primeurs retrouvent leurs performances d’autrefois, l’ORMVAD a élaboré, dans sa zone d’action, un plan d’action portant ces principales actions : encadrement des agriculteurs sur les nouvelles techniques de production (infestation du sol et fertigation), organisation des campagnes de sensibilisation pour la redynamisation et le regroupement des coopératives autour des stations de conditionnement modernes en collaboration avec les groupes exportateurs et l’Etablissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations, formation des comptables des coopératives maraîchères sur les aspects de la gestion et de l’administration des coopératives, organisation des visites au profit des maraîchers dans d’autres régions du Maroc afin de les informer sur les nouvelles techniques de production et réalisation des essais de démonstration sur la conduite technique des primeurs, organisation de campagnes de sensibilisation des agriculteurs sur la lutte contre le virus de la tomate TYLCV.
La superficie moyenne du maraîchage de saison dans la zone irriguée de l’ORMVAD est de l’ordre de 17.000 hectares dont 30% en maraîchage d’Automne-Hiver et 70% en maraîchage de Printemps-Eté. Lors des dernières campagnes, les cultures de la tomate et de la pomme de terre ont connu un développement important dans le périmètre irrigué. La superficie réalisée a atteint, durant la campagne 99/00, 6110 ha pour la tomate et 3845 ha pour la pomme de terre. Les principales contraintes au développement du maraîchage de saison dans la zone irriguée sont d’ordre technique (fertilisation et protection phytosanitaire non raisonnées) et commerciales.
Pour contribuer à leur levée, l’ORMVAD a mis au point un plan d’action, reposant sur une démarche de proximité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *