Renault accompagne Somaca vers l’avenir

Louis Schweitzer, président-directeur général de Renault, a présenté à Rabat lors d’une conférence de presse conjointe avec Driss Jettou, les grandes lignes du projet industriel et commercial que Renault compte déployer dans le Royaume. Le géant français vise à faire de Somaca un pôle de développement de la marque Renault au Maghreb, en Afrique et au Moyen-Orient. L’investissement prévu se monte à 22 millions d’euros hors coût d’acquisition des 38% de capital de la société détenus par l’Etat marocain. « A partir du second semestre 2005, Renault lancera l’assemblage à la Somaca de L90, nom de code du nouveau véhicule familial et économique de Renault, actuellement en cours de développement sous la responsabilité des ingénieries véhicule et mécanique de Renault en France », précise le communiqué du constructeur. La L90 utilisera une plate-forme dérivée de la plate-forme B de l’alliance Renault-Nissan et disposera de toute l’expertise technique de Renault, tant pour le groupe moto-propulseur que pour la base roulante. Moderne et attractive, très habitable, avec des dimensions de berline familiale, L90 offrira les meilleures garanties de fiabilité et de simplicité d’usage. Véhicule économique, L90 sera proposée à un prix très compétitif, avec un bon niveau d’équipement, des prestations et des garanties d’usage adaptées aux besoins de mobilité et de polyvalence des clients marocains et de la région. « L90 est appelée à jouer un rôle déterminant dans la stratégie de croissance du groupe Renault. Ce véhicule sera lancé fin 2004 chez Dacia en Roumanie, au premier semestre 2005 chez Avtoframos en Russie, puis à la Somaca au second semestre 2005. D’autres sites d’assemblage sont à l’étude, comme l’Iran et la Colombie », ajoute le communiqué de la marque au losange. D’ici fin 2003, Renault envisage le déploiement pour son projet d’un plan de progrès global à la Somaca. Il portera sur l’optimisation de l’outil industriel et des processus, la mise en place du Système de production Renault (SPR), la maîtrise des coûts de production et le renforcement de la compétence des hommes. Renault apportera également son expertise à la Somaca dans la mise en place de normes de qualité au niveau européen. « Renault soutiendra la mise à niveau en termes de qualité, coûts et délais du tissu d’équipementiers marocains. Renault contribuera ainsi à l’amélioration de sa compétitivité et au renforcement de son potentiel d’exportation » ambitionne le fabriquant. L’objectif affiché est de produire 30 000 véhicules L90 par an au Maroc. La production sera destinée au marché marocain et à l’exportation vers certains pays de la région, en s’appuyant sur les accords bilatéraux ou régionaux de libre-échange négociés par les autorités marocaines.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *