Renault inaugure sa plus grande usine au sud de la Méditerranée

Renault inaugure sa plus grande usine au sud de la Méditerranée

Jeudi dernier était un grand jour pour le constructeur automobile Renault-Nissan. C’était à l’occasion de la cérémonie officielle d’inauguration de son usine de Tanger, qui s’est déroulée en présence de SM le Roi Mohammed VI. «C’est un grand jour pour nous, parce que l’usine de Tanger est la première à sortir de terre sous le pilotage de Renault au cours du 21ème siècle», souligne Carlos Ghosn, P-dg de Renault et de Nissan, dans un discours prononcé devant le Souverain. D’un investissement global de plus d’un milliard d’euros, l’usine de Tanger, qui produira dans un premier temps 170.000 véhicules par an, entend doubler sa capacité de production pour atteindre à terme jusqu’à 400.000 unités. Les responsables du constructeur Renault-Nissan cherchent à travers ce grand projet automobile à poursuivre le succès mondial rencontré par la gamme Entry dont 90% seront destinés à l’export. «L’usine de Tanger jouera un rôle essentiel pour soutenir le développement de nos ventes dans le monde», affirme M. Ghosn, faisant remarquer que ce projet de grande envergure qui regroupe les meilleures pratiques industrielles de Renault et de Nissan est «la plus grande usine automobile au sud de la Méditerranée, en Afrique et dans le monde arabe». S’étendant sur une superficie de 300 ha, l’usine de l’alliance Renault-Nissan s’appuie sur la position stratégique du port de Tanger entre l’Atlantique et la Méditerranée, un tissu développé et compétitif de fournisseurs. «Renault et Nissan partagent avec le Royaume du Maroc de grandes ambitions de développement industriel. Grâce à l’engagement de Renault et de ses partenaires, et au soutien sans faille du gouvernement marocain, notre usine est en bonne voie de devenir une nouvelle référence de l’industrie automobile mondiale», précise M. Ghosn. Certes, l’usine Renault-Nissan de Tanger permet de créer une nouvelle dynamique dans l’industrie automobile marocaine et de doper l’emploi des jeunes. Ce site fait travailler actuellement quelque 2.500 personnes. «Le projet Renault Tanger-Méditerranée permet de promouvoir la dynamique que connaît le secteur de l’industrie automobile au Maroc et contribue à la création de nouvelles opportunités d’emploi des jeunes. Il permet de fournir plus de 6.000 emplois directs et 30.000 indirects à l’horizon 2015», indique Abdelkader Aâmara, ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies. Ce responsable tient à préciser que l’usine Renault Tanger devra entraîner une amélioration significative de la balance commerciale ainsi qu’une augmentation des exportations industrielles estimées à plus de 38,5 milliards DH. Ce projet a permis déjà «d’attirer 13 nouveaux investisseurs étrangers», dit M. Aâmara.  Pilotée par Renault, l’usine de Tanger démarre avec la production de deux nouveaux modèles, à savoir la familiale Lodgy et un petit véhicule utilitaire, également en version véhicule particulier. Ce site permettra d’augmenter les volumes et d’élargir l’offre de la gamme M0, en complément de modèles fabriqués dans les usines de Pitesti en Roumanie et de la Somaca à Casablanca. Le constructeur automobile français et le Maroc ont, de ce fait, créé l’Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile (IFMIA), financé à 100% par le gouvernement marocain, pour former les salariés de l’usine de Tanger et ceux des équipementiers.  Il est à noter que ce nouveau site industriel automobile, qui s’inscrit dans le cadre de la politique environnementale du Groupe Renault, est à la fois zéro émission de CO2 et zéro rejet d’eaux industrielles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *