Renouveau du tourisme à Casablanca

Si elle est connue pour être la capitale nationale du tourisme d’affaires, Casablanca ne bénéficie pas malheureusement d’une promotion à la hauteur de ses atouts. Si l’on en juge par les ambitions tracées par l’Etat en matière de tourisme d’ici les dix prochaines années (10 millions de touristes), Une nouvelle stratégie s’impose dans ce domaine. C’est d’ailleurs l’une des missions prioritaires du Conseil Régional de Tourisme (CRT) fraîchement installé.
Présidé par le Wali, Driss Benhima, le Centre réfléchit en ce moment à la politique qu’il faut mettre en oeuvre pour promouvoir le tourisme dans la capitale économique. Le CRT étudie même la possibilité de mettre en place un « master-plan » touristique et « un label qualité » de la normalisation et du classement dans la métropole. Au menu également, la création de nouveaux produits mais aussi la promotion, l’animation et la commercialisation de la destination Casablanca.
Les grands projets en cours de réalisation à Casablanca et les différents aménagements entrepris constituent un acquis certain pour l’avenir touristique de la ville. Reste maintenant à réfléchir à un nouveau positionnement pour promouvoir cette destination. Le rôle n’incombe pas uniquement au CRT mais aussi aux opérateurs privés. Trouver un nouveau positionnement nécessite toute une réflexion en amont. Celle-ci ne peut aboutir qu’à travers l’implication de l’ensemble des acteurs concernés de près ou de loin par le développement touristique de la ville. Le Centre régional de Casablanca en est conscient. En effet, ce dernier travaille en synergie avec les différents intervenants à savoir les autorités, les élus et les professionnels.
En matière de positionnement, on ne sait toujours pas quels sont les pistes de réflexion étudiées par le CRT. Il sera difficile d’enlever l’étiquette touristique qui a longtemps collé à la métropole. Casablanca est perçue comme étant une ville où le tourisme d’affaires est dominant. Mais avec l’aménagement en cours de la corniche, on peut s’attendre à la création de nouveaux produits tout en gardant son positionnement de base.
En attendant que les idées se précisent concernant la politique de promotion touristique autour de la métropole, il y a lieu de souligner que le succès d’une telle démarche dépend de l’exécution. Les expériences antérieures dans ce domaine ont démontré que l’intervention de plusieurs partenaires ne s’est pas traduite par des résultats concluants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *