Répartition régionale de l’investissement: 4 milliards de ressources supplémentaires en 2016

Répartition régionale de l’investissement: 4 milliards de ressources supplémentaires en 2016

La nouvelle cartographie régionale du Maroc est désormais connue de tous. Le découpage territorial vient donner forme au processus de la régionalisation avancée. Un chantier ambitieux qui engage l’ensemble du territoire marocain dans une dynamique politique, sociale et économique prometteuse.

2016 vient marquer un tournant pour les 12 nouvelles zones territoriales assurant ainsi une répartition plus équilibrée des retombées de la croissance entre les différentes régions du Maroc. 2016 connaîtra, dans ce sens, la mise en place d’une panoplie d’actions dont la création du fonds de solidarité interrégionale pour diminuer les disparités entre les régions et du fonds de mise à niveau sociale des régions pour réduire le déficit en matière de développement humain, des infrastructures et des équipements. De même, 4 milliards DH seront alloués aux régions en termes de ressources supplémentaires. Ainsi, un montant de 2 milliards DH sera affecté aux régions au titre du projet de loi de Finances 2016, à travers le transfert d’un taux de 2% du résultat de l’impôt sur les sociétés (IS) et l’impôt sur le revenu (IR) et d’un taux de 20% du résultat de la taxe sur les contrats d’assurance. Les 2 milliards DH restants sont sous forme de dotations financières du budget général en faveur des régions.

Sur un investissement global du secteur  public estimé à 189 milliards DH, les collectivités territoriales décrocheront au titre de l’année 2016 un budget de 13,5 milliards DH. Les principaux projets d’investissement public programmés au niveau régional au titre de l’année 2016 concerneront : l’achèvement des travaux de construction de l’autoroute El Jadida-Safi, l’extension du tramway de Rabat et la création d’une ligne bus haut niveau de service dans la ville d’Agadir. L’année connaîtra également le lancement des travaux de construction du nouveau complexe portuaire Kénitra Atlantic, le démarrage des travaux de réalisation du complexe Nador West-Med, le démarrage effectif des travaux de construction de deux grands barrages à Zagora et Tinghir ainsi que le lancement de 85 nouveaux projets dans le cadre de la poursuite de la politique volontariste de développement solidaire et inclusif au titre du Plan Maroc Vert.

S’agissant des grands investissements régionaux qui seront menés par les établissements et entreprises publics (EEP) en 2016, Casablanca-Settat se dotera d’un investissement global de 39,73 milliards DH. Rabat-Salé-Kénitra décroche pour sa part un investissement de 28,49 milliards DH, contre un investissement de 11,21 milliards DH alloués à la région Tanger Tetouan-Al Hoceima.

L’investissement global accordé à Marrakech-Safi sera de 6,61 milliards DH, suivi de 5,13 milliards DH alloués à Fès-Meknes. Le coût d’investissement public au niveau de l’Oriental s’élève à 3,68 milliards DH, suivi de Souss-Massa dont l’investissement global est fixé à 3,35 milliards DH. Celui de Béni Mellal-Khenifra sera de l’ordre de 3,045 milliards DH au moment où l’investissement public prévu au niveau de Laâyoune-Sakia El Hamra est estimé à 2,47 milliards DH. Les EEP devront accorder 2,18 milliards DH pour Drâa-Tafilalt, 1,4 milliard DH pour Guelmim-Oued Noun et 670 millions DH pour Dakhla-Oued Eddahab.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *