Résidences Dar Saada : Un nouveau projet urbain à Casablanca pour un investissement de 1,5 MMDH

Résidences Dar Saada : Un nouveau projet urbain à Casablanca pour un investissement de 1,5 MMDH

«Fadaat Al Mohit» est le nouveau-né des Résidences Dar Saada. La filiale du pôle immobilier de Palmeraie Holding a choisi d’implanter ce projet dans la zone côtière de Casablanca reliant le quartier Arrahma à la route d’Azemmour. Pour un investissement global dépassant les 1,5 milliard de dirhams, «Fadaat Al Mohit» sera réalisé sur une assiette foncière de 70 hectares. Il s’agit d’un complexe urbanistique axé principalement sur l’intégration socio-économique et le développement durable. «Notre projet s’inscrit dans une démarche innovante tout en tenant compte des recommandations du cahier des charges sociales», a indiqué Amine Guennoun, directeur général des Résidences Dar Saada, lors d’une conférence de presse tenue, mardi 18 juillet, à Casablanca. Et de poursuivre que «nous avons pensé ce projet sous des fondements opérationnels visant à mettre en œuvre un produit urbanistique original». La démarche engagée par le groupe immobilier est axée, dans ce sens, autour de l’exploitation des techniques universelles de récupération des eaux pluviales et des eaux usées, la mise en œuvre de règles de bâtiments de basse consommation d’énergie, l’équipement de tous les logements sociaux d’une pré-installation de chauffe-eau solaires ainsi que l’orientation est-ouest de 80% de ces bâtiments afin d’exploiter au maximum l’énergie solaire. Sur le plan environnemental, «Fadaat Al Mohit» connaîtra l’implantation de 17.000 arbres. De même, des espaces verts seront aménagés sur une superficie de 3 hectares. Sur le plan technique, le projet, dont la durée de développement est estimée entre 5 et 6 ans, comptera huit quartiers scindés en quatre ensembles. En effet, le projet prévoit la mise en œuvre de 133 villas, 473 lotissements R+3 et 14 lots en lotissement R+4. «La conception architecturale de l’ensemble du site vise à assurer et à pérenniser l’intégration sociale et économique», souligne M. Guennoun. Tenant compte de la dimension sociale qui caractérise ce projet, M. Guennoun assure, dans ce sens, que les Résidences Dar Saada «mettra à la disposition des bénéficiaires du projet un ensemble d’équipements de proximité qui leur seront nécessaires». «Nous procéderons à l’édification d’une commune, un centre commercial, six écoles, trois collèges, deux lycées, deux centres de santé, six mosquées, une maison de jeunes, trois terrains de sport, deux foyers féminins, un four hammam, un poste de gendarmerie et des commerces», a-t-il indiqué. Rappelons que les Résidences Dar Saada a procédé en juin dernier au lancement d’un emprunt obligataire d’un montant de 750 millions de dirhams. Le lancement de cet emprunt intervient après 15 mois de l’ouverture du capital des Résidences Dar Saada pour un montant d’environ 1 milliard de dirhams. «Cette opération est surtout l’aboutissement d’une stratégie de développement qui a fait des Résidences Dar Saada, commercialisant ses projets sous le label les Espaces Saada dédié au logement social, un acteur de référence de l’habitat moyen standing, social et économique au Maroc», conclut le groupe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *