Restrictions assouplies sur le capital

Restrictions assouplies sur le capital

De nouvelles règles sur les prises de participation de fonds de capital-investissement dans des banques américaines en difficulté ont été adoptées dans le but d’encourager l’investissement dans le secteur. Le conseil d’administration de la Federal Deposit Insurance Corp (FDIC) a voté, mercredi, par quatre voix contre une la modification du projet initial qui, selon certains régulateurs et investisseurs potentiels, menaçait de dissuader l’injection de capitaux privés dans le secteur bancaire. Les modifications apportées au projet portent notamment sur l’abaissement du ratio de capitalisation «Tier 1» imposé aux banques et sur la modification de dispositions qui auraient pu obliger des actionnaires à injecter des capitaux supplémentaires dans certains cas. Ces règles feront l’objet d’un nouvel examen dans six mois. «La FDIC reconnaît la nécessité de capitaux supplémentaires pour le système bancaire», a déclaré Sheila Bair, sa présidente, mais elle a ajouté: «Nous voulons que les gens soient très sérieux en matière de gestion des banques». Les autorités de régulation américaines se tournent de plus en plus vers des investisseurs non-traditionnels, comme les groupes de capital-investissement ou les banques étrangères, pour venir au secours de banques américaines en difficulté. Elles ont déjà fermé 81 établissements bancaires depuis le début de l’année, contre 25 l’an dernier et trois en 2007.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *