Résultats annuels 2010 de la Samir : Un chiffre d’affaires en progression de 37%

Résultats annuels 2010 de la Samir : Un chiffre d’affaires en progression de 37%

La Société anonyme marocaine de l’industrie du raffinage (Samir) a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires en progression de 37% par rapport à l’exercice 2009. C’est ce qu’a annoncé Jamal Ba-Amer, directeur général de la Samir, dans une conférence de presse tenue jeudi 17 mars à Mohammedia. Ainsi, le chiffre d’affaires réalisé par la centrale de raffinage a atteint 37 milliards de dirhams au titre de l’exercice 2010. «Nous avons réalisé cette progression sous l’effet combiné de l’augmentation des quantités et la hausse des prix à l’international», a souligné M. Ba-Amer. En effet, l’année 2010 a connu une hausse des prix du pétrole ayant atteint 94 dollars le baril en fin d’année, reflétant une forte croissance de la demande et des anticipations des contraintes de l’offre. Sur le plan national, la demande a affiché une progression de 10% par rapport à 2009 pour s’établir à 9,9 millions de tonnes. Ainsi, la demande du fioul industriel a enregistré la plus forte hausse de 25% suivi du Jet A1 avec 15%, alors que les autres carburants ont évolué selon leur rythme habituel. Au niveau de la Samir, l’année 2010 a été marquée par le démarrage de l’unité Hydrocracking produisant 36.000 barils par jour, l’exploitation intégrée et la synergie du nouveau complexe avec les installations existantes, permettant une amélioration notable de la productivité. «Les ventes totales de l’exercice ont affiché une augmentation de 4% par rapport à 2009, pour atteindre 6,8 millions de tonnes et les ventes sur le marché national ont progressé de 6%», a annoncé le directeur général de la Samir. Aussi, le processing a atteint 6,54 millions de tonnes, soit une amélioration de 38% par rapport à 2009. La production a augmenté de 36% permettant ainsi de réduire les importations de produits finis de 60%. Pour sa part, la profitabilité a enregistré une forte progression par rapport à 2009, résultant de l’augmentation de la production dans un environnement de marges favorables et de l’impact positif des prix sur les stocks. Dans ce sens, l’excédent brut d’exploitation, le résultat d’exploitation et le résultat net ont atteint respectivement 2.002 millions de dirhams, 1.451 millions de dirhams et 836 millions de dirhams, affichant des hausses respectives de 474, 50 et 51%. «Sur le plan financier, le conseil d’administration a approuvé les termes de référence négociés entre la Samir et le Consortium Bancaire relatifs à la restructuration de la dette», a précisé M. Ba-Amer. En effet, l’opération de restructuration s’appuie sur un apport des actionnaires d’une part et l’extension de l’emprunt bancaire d’autre part. Cette opération entre dans sa phase finale. Aussi, M. Ba-Amer a annoncé que dans l’objectif de renforcer la situation financière de la société, le conseil d’administration de la Samir a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale ordinaire qui se tiendra le 27 mai 2011, d’affecter le résultat net de 836 millions de dirhams en report à nouveau.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *