Résultats encourageants

Résultats encourageants

A mi-chemin du contrat-programme 2010, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Adil Douiri, prévoit le cap des 5 millions de touristes pour la fin 2004. Cette déclaration optimiste inspirée des tendances du moment, globalement satisfaisantes pour le Maroc, a été faite, jeudi dernier, à l’issue de la séance de travail sur le secteur, présidée par SM le Roi Mohammed VI au Palais royal d’Ifrane.
Tour à tour ont été passés en revue, l’étude des résultats des sept premiers mois de l’année en cours, l’état des investissements touristiques et d’autres thèmes comme l’avancement des nouvelles stations balnéaires dans le cadre du plan Azur.
La nécessité de réviser le système de classement des établissements hôteliers a été évoquée par Sa Majesté le Roi, qui rappelle qu’il ne peut y avoir de tourisme de qualité sans prestations de qualité. D’où l’esprit des nouvelles procédures de classement qui doivent être opérationnelles en 2005 et dont l’objectif est d’assurer l’adéquation entre les prestations effectivement offertes et le niveau du classement de chaque établissement. Il s’agit de faire correspondre les normes des infrastructures marocaines aux meilleurs standards internationaux. Le Roi a en outre appelé à la conjugaison des efforts entre tous les intervenants dans le secteur et à la coordination pour une démarche qualité inscrite dans la durée. D’autres volets ont été aussi abordés par Sa Majesté, notamment en ce qui concerne l’état d’avancement du plan Azur. Le lancement des quatre stations de Saïdia, d’Essaouira, de Mogador, d’El Jadida-Mazagan et Larache-Lixus est en soi une réussite. Quant à la future station balnéaire de Taghazout, elle sera ouverte à la compétition internationale, conformément aux instructions de SM le Roi. Le Souverain a par ailleurs souligné l’importance du programme de repositionnement et d’extension des destinations touristiques traditionnelles du Maroc.
Environ 75 000 lits seront créés à ce niveau. Ce qui requiert la coopération des efforts entre l’administration locale, les élus et les professionnels. Rappelons qu’à l’issue des 7 premiers mois de l’année 2004, les arrivées touristiques et les nuitées hôtelières ont progressé respectivement de 19 et de 17%, par rapport à la même période de l’année précédente. Ces résultats sont dus certes à une conjoncture internationale favorable, au niveau du cycle de croissance de l’économie mondiale qui se met en place, mais surtout à l’intensification des efforts de tous les intervenants en matière de transport aérien, de commercialisation, de tarifs et de services. Mais, comme l’a rappelé le Roi, pour peu appréciables que soient ces résultats, ils ne doivent pas cacher les problèmes posés au secteur, notamment ceux relatifs à l’environnement de l’activité touristique, à l’animation culturelle, aux loisirs et à l’amélioration des prestations offertes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *