Résultats financiers 2014: Santé de fer pour Sonasid

Résultats financiers 2014: Santé de fer pour Sonasid

Décidément, Sonasid fait preuve d’une résilience à toute épreuve. Dans un contexte sectoriel de baisse de la consommation et des prix de vente, la Société nationale de sidérurgie réussit à boucler 2014 sur une note positive. C’est ainsi qu’elle réalise un résultat net part du groupe de 123 millions de dirhams, contre seulement 86 millions de dirhams en 2013, marquant de ce fait une hausse conséquente de plus de 47%.

Et c’est le Conseil d’administration de Sonasid, réuni le 19 mars 2015 sous la présidence de Mohamed Ramsès Arroub, qui a arrêté les comptes annuels. A cette occasion, Ayoub Azami, directeur général de Sonasid, a exposé les éléments de conjoncture et les résultats de l’activité au titre de l’année 2014. «Le marché international est resté très concurrentiel en 2014.

La surcapacité, en Europe notamment, ne se résorbe pas et engendre une forte pression à la baisse sur les prix. Dans le même sillage, le marché national de la construction s’inscrit dans cette même tendance de recul de la production et des mises en chantier avec une consommation du rond à béton en retrait», a précisé M. Azami dans son intervention.

Dans ce contexte sectoriel de baisse de la consommation et des prix de vente, évaluée à 4% en 2014 en comparaison à 2013, la performance de Sonasid a pu être soutenue par les efforts engagés par l’entreprise dans ce sens. C’est ainsi que, sur le plan commercial le spécialiste de la sidérurgie a réussi à gagner 2 points de parts de marché grâce au programme des ventes directes et à l’initiative d’excellence qualité.

Aussi, sur le plan de la performance de l’outil industriel, Sonasid a pu mettre en service, courant 2014, des combustibles alternatifs ayant amené ses deux laminoirs à un niveau d’excellence opérationnelle, en plus de la réduction de ses coûts, notamment à travers les initiatives d’achats par le biais du groupe ArcelorMittal et l’amélioration significative de ses performances achats ferraille. Enfin sur le plan de la gestion des risques, l’entreprise a fait preuve d’une bonne maîtrise du risque client, alors que son endettement net a été maintenu négatif.

Cependant, en dépit d’une forte résilience, le chiffre d’affaires 2014 de Sonasid a été impacté par la conjoncture sectorielle peu porteuse. Il s’est établi à 4,123 millions de dirhams en 2014, en recul de 11%, comparé à 2013. De même, l’Ebitda a enregistré une baisse de 13% s’inscrivant à 356 millions de dirhams. Dans ce sillage, le résultat d’exploitation recule de 34%, à 155 millions de dirhams, et le résultat net de 24%, à 160 millions de dirhams. Par ailleurs, les résultats consolidés de Sonasid en 2014 enregistrent le redressement de la filiale Longométal Armatures qui a connu une nette augmentation de son chiffre d’affaires et un résultat net positif.

Au vu de ces performances, le conseil d’administration de la Société nationale de sidérurgie a décidé de proposer à l’assemblée générale la distribution d’un dividende de 41 dirhams par action au titre de l’exercice 2014.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *