Résultats positifs pour la SAI

Résultats positifs pour la SAI

Réunis au sein d’un Conseil d’administration, tenus le 8 octobre dernier à Casablanca, les responsables de la Société arabe d’investissement (ASI) ont fait le bilan des activités de l’entreprise. Le Conseil a passé en revue les rapports des projets dans lesquels la société détient des parts. Ces projets, au nombre de 39, sont répartis dans les secteurs industriels, agricoles et des services et sont implantés dans 14 pays arabes. Le montant total des investissements de la société dans ces projets s’élève à 237 millions de dollars. Le Conseil de la SAI a également étudié les résultats de l’activité bancaire de son unité bancaire offshore à Bahrain ainsi que la situation financière de la société jusqu’au 30 septembre 2003. Il en ressort que la société a enregistré un résultat bénéficiaire de 32 millions de dollars, contre 28 millions en 2002. Les capitaux propres sont passés à 513 millions de dollars, soit une hausse de 3%. L’actif de la société est passé à 2,112 milliards de dollars, soit une hausse de 6%.La société a également réalisé un taux de croissance satisfaisant dans ces actifs bancaires qui sont passés à 1,949, enregistrant une hausse de 7% par rapport à l’année dernière. Les résultats de la société révèlent également une forte position financière avec un taux de solvabilité atteignant 39%. La tenue de cette réunion au Maroc entre dans le cadre de la tradition de cette entreprise arabe qui tient annuellement une réunion dans l’un des pays arabes actionnaires, ce qui lui permet également d’identifier des opportunités d’investissements in situ. En marge de cette réunion, les membres du conseil se sont rendus à Cellulose du Maroc, dont SAI est l’un des principaux actionnaires. La société arabe d’investissement a été créée en 1974. Son capital social est détenu par 17 gouvernements arabes. Il est de l’ordre de 400 millions de dollars. L’Arabie saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Koweït viennent en tête des pays actionnaires avec 15.68% pour chacun de ces trois pays. Le Maroc, lui, n’en détient que 1,71% des actions, au même titre que la Tunisie et le Sultanat d’Oman. La capitale saoudienne Riyad est le siège de la société qui dispose également de filiales au Caire, à Tunis et à Amman, ainsi qu’une unité bancaire siégeant à Bahrein. La société joue le rôle de catalyseur de projets à même de permettre un développement des activités où les pays membres disposent d’un potentiel de développement conséquent. Son but est de permettre le renforcement de la complémentarité entre les économies des différents pays membres et d’améliorer les balances de paiement dans les Etats qui abritent ces projets. Les activités bancaires de la société jouent également un rôle moteur dans le financement du commerce inter-arabe et des grands projets dans le monde arabe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *