Résultats semestriels d’Attijariwafa bank : La performance est au rendez-vous

Résultats semestriels d’Attijariwafa bank : La performance est au rendez-vous

Attijariwafa bank superforme le marché bancaire national. Le groupe s’accroît plus vite que le marché, gagnant des parts de 26,32% à fin juin 2018 contre 24,75% une année auparavant.

C’est par ces mots que Mohamed El Kettani, président-directeur général d’Attijariwafa bank, a entamé sa présentation du bilan semestriel de la banque. Les efforts consentis au titre des six premiers mois de l’année s’inscrivent dans la continuité de ce qui a été réalisé auparavant. La banque continue de jouer un rôle important dans la bancarisation au Maroc avec un focus sur l’inclusion financière et l’élargissement de l’accès aux services financiers à toutes les catégories de la population. Le nombre de nouveaux clients d’Attijariwafa bank a grimpé de 4% par rapport au premier semestre,  soit 265.000 nouveaux clients à fin juin 2018.

La banque contribue également au développement des paiements électroniques tout en réduisant le coût du cash pour l’économie et favorisant l’économie formelle. Le volume traité est de l’ordre de 10 milliards de dirhams par an.

Le Groupe note dans ce sens une progression de 65% entre le premier semestre 2017 et celui de 2018. En chiffres, cette évolution se traduit par un volume de 5,1 milliards de dirhams à fin juin 2018 contre 3,1 milliards de dirhams une année auparavant.  Sur le plan opérationnel, Attijariwafa bank a réalisé un résultat net part du groupe de l’ordre de 2,79 milliards de dirhams, en amélioration de 6,35% par rapport à la même période de l’année passée.

Cette hausse découle de la bonne performance des différents pôles d’activités du groupe, soit 1,49 milliard de dirhams pour la Banque Maroc, Europe et zone offshore, 28 millions de dirhams pour les sociétés de financement spécialisées, 13 millions de dirhams pour  le pôle «Assurance et Immobilier» et 89 millions de dirhams pour la Banque de détail à l’international. Le résultat net est pour sa part passé de 3,26 milliards de dirhams à 3,45 milliards de dirhams au premier semestre de l’année.

Une progression de 7,5% a été par ailleurs observée au niveau du produit net bancaire qui au premier semestre a avoisiné les 11,3 milliards de dirhams.

Le groupe indique par ailleurs que l’encours des certificats de dépôt s’est situé autour de 7,7 milliards de dirhams au titre des six premiers mois de l’année. A fin juin 2018, 1,2 milliard de dirhams de ces certificats ont été émis de maturité comprise entre 2 et 3 ans, avec des taux variant entre 2,83 et 3,3%. L’encours des bons des sociétés de financement est de l’ordre de 4,3 milliards de dirhams dont 1,2 milliard de dirhams ont été émis de maturité comprise entre 2 et 5 ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *