Résultats semestriels de la BCP: Un résultat net consolidé de 1,7 milliard de dirhams

Résultats semestriels de la BCP: Un résultat net consolidé de 1,7 milliard de dirhams

Malgré une conjoncture économique internationale peu favorable, la BCP a réalisé de bonnes performances financières. S’appuyant sur les réalisations de l’ensemble de ses lignes métiers, le résultat net part du Groupe a augmenté de 9,3%, à 1,2 milliard de DH, grâce notamment aux gisements de croissance investis au cours des dernières années. Quant au résultat net consolidé, il s’est maintenu à 1,7 milliard de DH, en dépit de l’effort d’approvisionnement suite à l’augmentation des créances en souffrance à l’échelle du secteur bancaire, comme l’a commenté  Mohamed Benchaâboun, président-directeur général de la BCP.

Poursuivant sa politique volontariste de couverture des risques entamée au cours des exercices antérieurs, le Groupe a affecté une provision additionnelle pour risques généraux de 535 millions de DH, portant son encours à 2,8 milliards DH. Cette provision est inscrite en couverture des risques récemment identifiés dans certains secteurs, dont le raffinage.

Ce point soulève directement la situation de la Samir, l’unique raffinerie de pétrole au Royaume. Bien qu’elle ait suspendu ses activités, cela ne semble pas inquiéter la BCP. Son directeur général a expliqué que le Crédit Populaire du Maroc porte sur la société Samir des crédits par décaissement de 1,9 milliard de DH garantis à hauteur de 1,2 milliard de DH par des sûretés réelles.

Par ailleurs et toujours en termes de résultats, le produit net bancaire a progressé de 3,4%, à 7,7 milliards de DH.

Cette hausse est particulièrement sous-tendue par une contribution vigoureuse des filiales du Groupe, particulièrement celles opérant en Afrique subsaharienne. La dimension du groupe a été renforcée avec un total bilan en augmentation de 3,1%, à 319,2 milliards de DH. Les fonds propres consolidés, pour leur part, ont atteint 36 milliards de DH, en hausse de 3,7%, conférant au Groupe une base solide au service de son développement.

Cette performance est le corollaire direct, selon les comptes consolidés du groupe, de la bonne tenue du produit net bancaire, ainsi que de l’évolution maîtrisée des charges générales d’exploitation.

Au regard de ces résultats semestriels, la BCP conforte son positionnement dans le secteur bancaire national, grâce à son dynamisme commercial. Ce même dynamisme trouve son explication dans les dépôts de la clientèle qui ont progressé de 6,4% à 236,2 milliards de DH, au terme du 1er semestre 2015, résultat du concours actif des réseaux de distribution tant au Maroc qu’à l’étranger.

La bonne performance trouve également place sur le marché des Marocains du monde. Le Groupe a justement consolidé son positionnement historique avec un volume de dépôts de 77,8 milliards de DH et une part de marché de plus de 51%.
Le premier semestre 2015 a été aussi marqué par la poursuite de la dynamique de développement de l’activité en Afrique subsaharienne, avec notamment la prise de contrôle de quatre compagnies d’assurance et l’acquisition d’une participation majoritaire dans le capital de BIA Niger.

En termes de perspectives, le Groupe BCP a initié un plan stratégique «Elan 2020» qui vise à asseoir un nouveau cycle de croissance dans la perspective de doubler les principaux indicateurs financiers à l’horizon 2020.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *