Rétrospective 2018 – Filières agricoles : Des financements étrangers pour la durabilité

Rétrospective 2018 – Filières agricoles : Des financements étrangers pour la durabilité

L’agriculture marocaine continue d’intéresser les institutionnels internationaux.

La Banque africaine du développement, l’un des partenaires financiers du Plan Maroc Vert, a alloué au Maroc un prêt de 200 millions d’euros (soit 2,2 milliards de dirhams) pour financer le programme d’appui au développement inclusif et durable des filières agricoles (Padidfa). Une opération qui appuiera en parallèle la création d’emplois en zones rurales par le développement inclusif de chaînes de valeur agricoles. Ce projet s’aligne sur trois des cinq priorités stratégiques de la Banque africaine de développement.

Ce projet répond en premier lieu à la réalisation de l’objectif «Nourrir l’Afrique» avec un effet catalyseur sur l’atteinte de deux autres objectifs stratégiques, à savoir «Améliorer la qualité de vie des populations africaines» et «Industrialiser l’Afrique». Il s’inscrit également dans le cadre des orientations du document de stratégie-pays 2017-2021 pour le Maroc, en adéquation avec son second pilier axé sur l’amélioration des conditions de vie par l’emploi pour les jeunes, les femmes et en zone rurale. Ce projet permettra, à terme, d’économiser 990 millions de mètres cubes d’eau et de porter le niveau des exportations agricoles à 45 milliards de dirhams à l’horizon 2030. Le projet mobilisera par ailleurs plus de 4 milliards de dirhams d’investissements privés en faveur du secteur agricole contribuant ainsi à la création de dizaines de milliers d’emplois pour les jeunes et les femmes en milieu rural.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *