RIMANE : un réseau pour les entreprises

RIMANE : un réseau pour les entreprises

Relayer l’action de l’agence en matière d’information, de communication, de proximité et de promotion des programmes de conseil et d’assistance technique, gérés par l’agence. Faire émerger les besoins latents des PME en matière d’appui et d’assistance technique.
Assurer le suivi de la mise en œuvre des actions d’assistance technique au profit des PME, relevant de leur portefeuille respectif (identification des bénéficiaires, détermination de leur éligibilité, transmission des dossiers à l’agence, suivi des actions, etc) : Les missions des membres du RIMANE (Réseau des intervenants régionaux pour la modernisation compétitive des entreprises), au niveau de leurs régions respectives, sont ainsi déterminées, selon l’article 2 de la convention signée, vendredi dernier, entre l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME) et le ministère de l’industrie, du commerce et de la Mise à niveau de l’économie (MICMANE).
La mise en place du Réseau s’inscrit dans le cadre du redéploiement régional de l’ANPME, visant, d’une part, l’accélération de l’adhésion des PME aux différents mécanismes de mise à niveau promus par l’ANPME, à travers des actions de proximité, et d’autre part, d’optimiser l’intervention de l’agence dans le processus d’accompagnement des PME en recentrant ses activités autour d’un réel monitoring stratégique du programme de mise à niveau des entreprises en privilégiant les actions de planification, de programmation et d’évaluation.
Les deux parties signataires se sont engagées, dans ce cadre, chacune pour sa part, d’assumer leurs responsabilités.
Les intervenants : Pour un rendement effectif en terme d’action et de suivi, une écoute des besoins individuels et collectifs des entreprises et leur offrire le meilleur service, le respect des clauses de confidentialités, la formation programmée par l’ANPME, afin de renforcer leurs compétences, faire vivre le réseau et la mobilisation des entreprises autour de projets réussis, en jouant un rôle de relais démultiplicateur des actions structurantes pour la modernisation compétitive des entreprises.
Le ministère, a, quand à lui, d’autres responsabilités, plus globales : leur permettre de remplir leur mission au sein du réseau parallèlement à celles qui leur incombent au sein de leur Délégation et de suivre les formations qui leur sont proposées par l’ANPME afin de compléter leurs connaissances. Le financement du travail du RIMANE va également en parallèle avec les responsabilités du MICMANE et de l’ANPME. Le premier prend en charge, dans le cadre de son budget, les salaires des intervenants constitués de cadres des différentes délégations provinciales du ministère, les frais de leurs déplacements et de la mise à disposition par les délégations de locaux pour le fonctionnement du Réseau.
L’agence se charge du reste : la formation des membres du réseau, les équipements informatiques et la mise en réseau de l’ensemble des intervenants.
Un calendrier de mise en place du RIMANE a été proposé : Identification des membres du RIMANE, à travers un appel à candidature auprès des DPCI (circulaire du Ministre, fin juillet 2005) ; constitution et lancement officiel du RIMANE, lors d’une journée d’information sur les programmes de mise à niveau promus par l’ANPME (décembre 2005) ; programmation, mise en place et suivi des activités du RIMANE, via des séminaires sectoriels, plan de prospection auprès des entreprises (1er trimestre 2006) et action de formation dans le cadre de l’appui institutionnel (à partir de décembre 2005).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *