RMA, plus de présence à Maghrebail

Les institutionnels semblent vouloir revenir investir au marché financier. C’est du moins ce que l’on peut conclure des deux dernières transactions concrétisées par la Royale Marocaine d’Assurances. En effet, la RMA vient encore une fois la semaine dernière d’acquérir un paquet d’actions Maghrebail au prix de 387 Dh/ action sur le marché de blocs. Par cette transaction, la RMA affiche ses ambitions comme une entreprise qui s’intéresse davantage à l’investissement en Bourse.
Toutefois, l’achat des actions de Magrhrebail, par la RMA reste justifier. D’abord l’entreprise affiche de bonnes performances, leader du secteur en termes d’encours en 2000. Et cela pour la huitième année consécutive avec 23% de la part de marché.
Cependant cette part de marché tend vers la baisse étant donné la croissance rapide des concurrents, tels BMCI Leasing et Attijari Locabail.
Pourtant sur le plan boursier la comparaison des multiples boursiers de Magrébail à ceux du marché soulignent une décote de 26% en termes de performance en 2002 et 41 % en termes de (Price to Book), système multiple de l’actif net par action en 2002. De même le rendement du dividende pour 2002 qui de 7,5 % est également plus élevé que celui du marché par 4,3%. Parallèlement il faut rappeler que la marge d’intermédiation de Magrébail ne cesse de baisser du fait de la concurrence acharnée que connaît le secteur. Ainsi en 2000 le taux moyen facturé de Magrébail a enregistré une forte baisse en s’établissant à 10,8% contre 11,3 % en 1999. Ce taux qui demeure toutefois plus élevé que celui de Maroc Leasing 11,4% en 1999 et 9,65 % en 2000. Toutefois, le coût moyen de financement de Magrébail continue de s’améliorer 7,2 en 1999 contre 7,4 en 2000. D’autre part jusqu’en 1998, la politique de financement de Magrébail était basée principalement sur l’endettement bancaire au détriment de la diversification des sources de financement. À l’instar des autres opérateurs du secteur, Magrébail a eu recours aux Bons de Sociétés de Financements en émettant notamment 200 millions de DH en décembre 1999 au taux de 6,15 % sur 5ans.
Par ailleurs il n’est pas exclu que le rating relativement bon de Magrébail lui permette d’obtenir auprès des établissements bancaires des taux plus avantageux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *