Royal Air Maroc cède les 2/3 du capital de sa filiale Atlas Hospitality

Royal Air Maroc cède les 2/3 du capital de sa filiale Atlas Hospitality

Royal Air Maroc poursuit activement son désengagement des activités non stratégiques conformément au contrat-programme qu’elle avait signé avec l’Etat en septembre 2011. Ce contrat portait, en grande partie, sur un plan de restructuration qui dans le but de permettre à la compagnie de s’adapter, le plus rapidement possible, à son environnement et rétablir ses fondamentaux économiques. Evidemment, l’un des leviers de cette restructuration réside dans la réduction des coûts qui imposait, par conséquent, la cession par la compagnie d’actifs non stratégiques. C’est dans ce cadre que la RAM vient d’annoncer ce vendredi 13 janvier, la cession de son activité hôtelière. La compagnie a, en effet, 66,51% du capital de sa filiale Atlas Hospitality Morocco (AHM) à HPartners, 1er fonds d’investissement marocain dans le domaine touristique et hôtelier. Selon la direction de la RAM, ce rapprochement entre AHM et HPartners permettra de créer des synergies notamment le développement du parc d’hôtels sous gestion d’AHM que la compagnie veut porter à 42 unités à horizon 2017-2018. Selon les mêmes sources, c’est la banque d’affaires CFG qui a accompagné la RAM pour la recherche d’un partenaire stratégique. Pour rappel, le fonds d’investissement HPartners compte dans son tour de table des institutionnels de renom comme la Banque populaire, Attijariwafa bank, le fonds koweitien Ajial en plus de la Caisse marocaine des retraites (CMR) et la CIMR. Royal Air Maroc annonce également avoir cédé les 33% qu’elle détenait du capital Matis, société spécialisée dans les câblages électriques destinés à l’industrie aéronautique, aux côtés de Boeing et Labinal.
Pour pouvoir se recentrer sur son core business, la RAM a dû également procéder à l’externalisation de certaines activités. La première opération dans ce sens a concerné la formation assurée jusque-là par RAM Academy. Selon la direction de la compagnie d’autres activités vont suivre incessamment l’assistance au sol (handling) et le catering (approvisionnement des vols pour les besoins en restauration). En plus de la cession d’actifs et l’externalisation des activités, la RAM a lancé aussi un programme de réduction de charges en interne à travers une série d’actions axées sur l’optimisation des coûts de la consommation carburant et des coûts de commercialisation et de distribution.
A cela, il faut ajouter aussi un plan de réduction d’un tiers des effectifs de la compagnie. Selon la direction de la RAM, l’entreprise a veillé  à ce que la conception et la mise en œuvre de ce plan s’inscrivent dans une démarche socialement responsable et exemplaire, avec l’accompagnement des partenaires sociaux. Un plan de départ très avantageux a été mis en place avec un dispositif d’accompagnement notamment pour les agents désireux de lancer des projets d’entreprise ou de se redéployer dans une autre activité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *