Rude bataille pour la gestion des déchets à Tanger

Rude bataille pour la gestion des déchets à Tanger

La compétition pour le contrat de gestion déléguée de l’assainissement solide s’annonce très rude. Présidée par le maire de Tanger, Fouad El Omari, la séance d’ouverture des plis de cet appel d’offres s’est déroulée, lundi 21 octobre, au siège de l’Hôtel de la ville. En prenant en exemple l’expérience réussie des villes internationales, la perle du nord sera, selon le nouveau cahier des charges, divisée en deux territoires Ouest (A) et Est (B). Six sociétés spécialisées dans la gestion des déchets ont soumissionné pour l’attribution de ce marché.

Leurs dossiers seront soumis à l’étude à une commission, présidée par le maire de Tanger, qui est constituée particulièrement par les représentants de la majorité et l’opposition ainsi que ceux des quatre arrondissements que compte la ville et d’autres intervenants concernés. Selon M. El Omari, les efforts engagés pour améliorer la qualité du service de collecte des déchets dans les deux zones doit prendre en considération les objectifs de l’ambitieux projet de Tanger-Métropole.

Le choix des futurs délégataires en charge de la gestion des déchets des territoires sera basé «sur les orientations contenues dans le discours royal, à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire, et ce concernant la bonne gouvernance et la gestion de la chose locale», tient-il à préciser. Il est à noter que la liste des sociétés en lice pour la zone A comprend le collecteur turc Yavuz Selim, la société espagnole Althenia Sando, le groupe français Derichebourg, la société Averda Sukleen, et Sita El Beida, filiale marocaine du groupe français Suez Environnement, ainsi que Tecmed Maroc, l’actuel délégataire, dont le contrat arrive à échéance à la fin de l’année en cours.

Cinq concurrents de cette même liste ont également soumissionné pour la zone B, sauf le collecteur turc Yavuz Selim, qui focalise son attention sur le territoire Ouest. La gestion déléguée pour les deux zones est d’une durée de sept ans chacune.  Vu l’importance accordée à la gestion déléguée des déchets, assurée depuis janvier 2007 par Tecmed, l’élaboration du nouveau cahier des charges relatif à ce secteur a pris beaucoup de temps avant que ce projet ne soit approuvé à l’unanimité au cours de la dernière session ordinaire du mois de juillet 2013.

Outre la division de la ville en deux territoires, ce document comporte plusieurs nouveautés afin d’améliorer le service de la collecte des ordures et de la propreté de la ville. Il s’agit entre autres de l’engagement des futurs délégataires à équiper leurs véhicules du système de localisation GPS pour mieux assurer le bon déroulement de ce service public.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *