Russie : le pays prévoit d’importer des céréales

Russie : le pays prévoit d’importer des céréales

La Russie envisage pour cette année de revenir à la pratique soviétique d’importation de millions de tonnes de céréales alors que la sécheresse record de cet été l’a poussée à réduire nettement ses prévisions de récolte, rapporte jeudi le quotidien économique russe Vedomosti. Pour l’année 2010-2011, la Russie pourrait importer au moins cinq millions de tonnes de céréales, a indiqué au journal une source proche du ministère de l’Agriculture. Troisième exportateur mondial de blé et l’un des premiers exportateurs mondiaux de céréales, la Russie a perdu, selon le président russe Dmitri Medvedev, près d’un quart de ses cultures de céréales en raison de la sécheresse et de la canicule qui frappent le pays depuis juillet. Selon la source de Vedomosti, la Russie a déjà pris la décision d’importer des céréales mais doit encore décider dans quelle quantité. La Russie pourrait notamment importer des céréales du Kazakhstan, qui prévoit d’exporter huit millions de tonnes de céréales cette année sur une récolte comprise entre 13,5 et 14,5 millions de tonnes. Le 5 août, Moscou avait annoncé un embargo sur ses exportations de céréales jusqu’à la fin de l’année, afin d’assurer la demande domestique et d’éviter une envolée des prix. Néanmoins, cette mesure a provoqué un emballement des prix du blé sur les marchés financiers mondiaux. L’année dernière, le pays avait exporté 21,4 millions de tonnes de céréales et lancé une importante campagne pour augmenter ses parts de marchés à l’international. Au début des années 1980, les maigres récoltes avaient poussé l’Union soviétique à importer de larges quantités de céréales de l’étranger, augmentant ainsi sa dette internationale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *