Safran : Zoom sur la culture de l épice la plus chère au monde

Safran : Zoom sur la culture de l épice la plus chère au monde

Le Festival international du safran prépare son grand retour. En effet, pour sa 7ème édition, le Festival s’apprête, comme chaque année, à bouleverser les habitudes des habitants de la petite ville de Taliouine. Aussi, prévu du 7 au 10 novembre 2013, sous le thème «Rôle de l’interprofession dans le développement de la filière du safran», la date du festival n’est pas choisie au hasard, elle coïncide avec la cueillette de l’épice la plus chère au monde connue pour ses vertus thérapeutiques multiples. Ainsi, cette année, le rendez-vous festif couronnera une année de dur labeur par une bonne récolte.
À ce titre, des partenaires, des plus prestigieux, se sont joints à l’organisation de cette manifestation aux côtés de l’association du Festival international du safran.

Il s’agit du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, la province de Taroudant, le conseil régional du Souss-Massa-Drâa, la direction régionale de l’agriculture Souss-Massa-Drâa, l’Office régional de mise en valeur agricole d’Ouarzazate, l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier, l’Institut national de recherche agronomique, la municipalité de Taliouine, la Fédération interprofessionnelle marocaine du safran (Fimasafran) et l’ONG internationale «Migration et Développement».

Autant de partenaires réunis autour de quatre objectifs. D’abord, la valorisation de la filière du safran comme vecteur de développement socio-économique pour la population locale.

Ensuite, la contribution au développement touristique de la région de Taliouine et l’accompagnement des organismes professionnels. Et enfin, la création d’un cadre d’échange des résultats de la recherche scientifique sur la filière. Pour ce faire, le programme comprend des conférences, des ateliers, une foire d’exposition des produits du terroir, produits locaux et artisanaux, activités culturelles et sportives et des concerts en soirées.

Il convient également de relever que la valorisation des produits du terroir est au cœur des objectifs du Festival du safran qui accorde, depuis sa première édition, une grande importance non seulement au safran, mais également aux autres produits spécifiques, à travers la mise en place d’un espace d’exposition qui se veut à la fois une vitrine pour promouvoir ces produits et un carrefour commercial permettant aux coopératives de commercialiser leurs produits durant les trois jours du festival, ainsi qu’enrichir leurs portefeuilles client.

Par ailleurs, les produits à base de safran sont à l’honneur de cette 7ème édition du festival qui prend un nouveau souffle vers la professionnalisation de l’événement. L’occasion a donc semblé pertinente aux organisateurs pour programmer une rencontre entre les organismes de gestion de ces produits en vue de partager leurs expériences cumulées durant leurs parcours.

La diversification des produits exposés est aussi une spécificité de cette édition du festival, l’exposition contiendra les produits du terroir de Taliouine, de Taznakht et environs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *