Saham : L’OPA attendue en 2019

Saham : L’OPA attendue en 2019

La vente de l’assureur avait été annoncée en 2018

Le projet d’OPA fait suite à l’accord entre Saham et Sanlam, en vertu duquel SEM Ireland est monté à 100% du capital de la compagnie après la vente bien évidemment des 53,4% détenus par Saham Finances.

Ce fut l’une des opérations qui ont marqué l’année 2018. Saham Assurance est passée dans le giron d’un opérateur sud-africain, Sanlam. Cela dit, l’opération à un milliard de dollars a nécessité beaucoup de temps si bien que l’OPA n’aura lieu qu’en 2019, une année qui sera marquée par l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi de Finances. Celle-ci a été adoptée par le Parlement il y a quelques semaines puis publiée dans le Bulletin officiel pour une entrée en vigueur dès le 1er janvier prochain. Dans les détails et après la signature du «closing» entre la partie marocaine et celle sud-africaine, il s’avère qu’une OPA en Bourse est nécessaire pour être en conformité avec la loi en vigueur au Maroc.

Il faut dire que Sanlam avait indirectement franchi à la hausse le seuil de 40% du capital et des droits de vote de Saham Assurance. Le dépôt d’une offre publique d’achat, conformément aux dispositions de l’article 18 de la loi 26-03, est devenu de facto obligatoire. C’est d’ailleurs l’étape ultime dans le processus commencé au milieu de l’année 2018 pour la compagnie d’assurance. Après l’officialisation du deal, il fallait recevoir le visa du «gendarme» des assurances, ce qui est chose faite depuis des semaines. Par la suite, il a fallu déposer une demande d’OPA devant l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). Celle-ci vient de donner également son visa puisque l’autorité a jugé l’offre recevable. Aujourd’hui, c’est au tour de la Bourse de Casablanca de fixer une date pour l’opération comme prévu par la réglementation. Aucune date n’a été pour le moment annoncée. Alors que l’on s’apprête à dire adieu à l’année 2018, il devient évident que l’OPA aura lieu au cours des premiers mois de l’année 2019.

Déposé le 12 octobre dernier auprès de l’AMMC suite au closing du deal d’acquisition des filiales d’assurance du Groupe Saham par le sud-africain Sanlam, le projet d’OPA fait suite à l’accord entre Saham et Sanlam, en vertu duquel SEM Ireland est monté à 100% du capital de la compagnie après la vente bien évidemment des 53,4% détenus par Saham Finances. Auparavant, l’assureur sud-africain Sanlam détenait 46,63% du capital de Saham Finances. Son acquisition des parts de Saham lui a coûté 1,05 milliard de dollars sur la base d’un prix de Saham Assurance Maroc à 1.450 dirhams par action. Il faut préciser en outre que Saham Finances avait acquis les parts détenues par le groupe français Wendel (13,3% de l’actionnariat) dans le but de simplifier l’opération.

Enfin, il s’agit de l’une des opérations les plus importantes sur le plan financier au cours des dernières années. Une opération gagnant-gagnant pour les deux parties. Suite à cette acquisition, Sanlam pourra contrôler les 35 compagnies d’assurance du Groupe Saham réparties dans 26 pays en Afrique et au Moyen-Orient. De son côté, Saham pourra se transformer en un fonds d’investissement (voir encadré).

Remboursement

En novembre dernier, Saham Assurance Maroc a annoncé le remboursement par anticipation d’un prêt de 800 millions DH accordé en 2008 par le Fonds de solidarité des assurances.

En effet, la compagnie avait bénéficié de ces fonds dans le cadre du plan de redressement d’Es Saada Assurances. Initialement, la compagnie devait rembourser ce prêt en deux échéances de 400 millions DH chacune, en 2022 et 2023. Cependant, les responsables ont décidé d’effectuer le remboursement par anticipation grâce notamment à la cession d’actifs liquides issus du patrimoine libre de la compagnie.

L’assureur a, en outre, fait savoir que les répercussions de cette opération sur ses comptes «se matérialisent par l’absence des produits financiers provenant de ces actifs qui auraient normalement été constatés dans la période restant à courir jusqu’aux échéances initiales du prêt».

Vers un fonds panafricain

Les 1,05 milliard de dollars qui seront versés par le sud-africain Sanlam à Saham vont permettre au groupe marocain de se transformer en fonds d’investissement panafricain. En attendant, le groupe a mené une réorganisation interne, en répartissant par secteur et spécialité les différentes participations détenues par Saham entre six entités distinctes.

Dans les détails, les six entités nouvellement constituées sont : Saham Management Company, Saham Outsourcing Services Fund, Saham Education Fund, Saham Real Estate Fund, Saham Healthcare Fund et Saham Media Fund. Ces entités vont fonctionner selon les principes d’un sous-fonds d’investissement spécialisé et géré par Saham Management Company.

Cette dernière va notamment effectuer des participations et de réaliser des investissements dans des sociétés au Maroc ou à l’étranger sans oublier la gestion de sociétés créées par lesdits fonds d’investissements.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *