Said El Baghdadi à la tête des Centraliens

Said El Baghdadi à la tête des Centraliens

L’Association Centrale Supélec Alumni Maroc a renouvelé son bureau

Au Maroc l’Association des Centraliens et Supélec compte un millier de diplômés, dont un grand nombre assume de hautes responsabilités dans tous les secteurs d’activité comme l’industrie, les services, la finance ou la fonction publique.

Said El El Baghdadi a été élu en tant que nouveau président de l’Association Centrale Supélec Alumni Maroc (ACSM). En effet, les membres de l’Association se sont réunis mardi 18 décembre afin de présenter le rapport moral et financier de l’exercice 2018, donner quitus à l’ancien bureau, élire leur nouveau président et désigner les membres du bureau 2019-2020.

Elu pour un mandat de deux ans renouvelable une seule fois, le nouveau président, centralien de Paris promotion 1991, explique que les priorités du nouveau bureau seront de continuer à œuvrer pour le rayonnement de l’école centrale Supélec et celui de l’Association, travailler sur l’ouverture de l’ACSM aux autres associations du groupe des écoles centrales, organiser le 7ème forum Centralien Supélec et soutenir toutes les initiatives visant à renforcer les liens au sein de la communauté des Centraliens Supélec.

Dans le même sens, le nouveau président précise : «Nous souhaitons poursuivre le travail de nos prédécesseurs et donner à l’association une dimension importante et pérenne, afin d’en faire un véritable moteur de développement pour l’école et pour la communauté centralienne Supélec».

A l’issue de l’assemblée, une conférence autour du livre «Contribution des ingénieurs à la construction du Maroc moderne» a été tenue. Cet ouvrage porté par l’association met en exergue le développement des secteurs fondamentaux de l’économie marocaine durant les 100 dernières années.

Ainsi la rédaction de ce livre a été supervisée par un comité scientifique réunissant des expertises diverses, notamment celles d’anciens diplômés de Centrale et de Supélec, explique l’association indiquant qu’il rassemble des documents et des photographies d’époque, ainsi que des témoignages directs d’ingénieurs qui ont été les témoins de ce siècle de transformation. Sur le plan international, le réseau des Centraliens et Supélec compte près de 40.000 membres en activité en France et à travers le monde. Notons qu’au Maroc l’Association des Centraliens et Supélec compte un millier de diplômés, dont un grand nombre assume de hautes responsabilités dans tous les secteurs d’activité comme l’industrie, les services, la finance ou la fonction publique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *