Said Wahbi : «20 MDH investis au service du secteur bancaire»

ALM : Concernant la récente visite de M. Auerbach à Nixdorf Maroc, un montant consistant a été investi dans différents projets. Pouvez-vous nous en donner les détails ?
Said Wahbi : Le montant des investissements est de l’ordre de 20 MDH, et il est réparti en trois parties. La première concerne la création d’un «Monitoring Center» pour la gestion externalisée des guichets bancaires automatiques. Ce projet a nécessité un investissement de 6 millions de dirhams, pour l’édification du centre, le recrutement et la formation d’une équipe d’ingénieurs. Le deuxième projet est celui qui a consisté en l’annonce de Casablanca comme étant un contre de compétences, et qui a nécessité 10 millions de dirhams. Le troisième point est relatif à l’allègement des banques de différentes opérations afin qu’elles soient à même de jouer de manière efficace leur rôle qui est celui de la commercialisation des services bancaires. Sur ce point, je souligne que l’investissement a été de 4 millions de dirhams.

Vous avez parlé des «Monitoring Centers», que peuvent-ils apporter au système bancaire ?
L’apport de ce «Monitoring Center» pour le secteur bancaire est considérable. Aujourd’hui, de nombreuses opérations ont été transférées des agences bancaires vers les guichets automatiques. Il s’agit donc pour Wincor Nixdorf d’offrir à la banque un service permanent 7/7 jours et 24/24 heures. L’objectif étant que les guichets automatiques de ces banques fonctionnent dans un système de disponibilité intégrale. À ce jour, nous avons déjà des conventions signées avec le Crédit du Maroc et la BMCE Bank. Je souligne également que nous offrons la possibilité à la banque de choisir les modalités. Il s’agit d’un système de 12h par exemple, etc.

Justement, concernant le deuxième point. Pourquoi choisir, précisément, la ville de Casablanca comme centre de compétences ?
Il ne s’agit pas d’un simple cadeau qui a été attribué à cette ville, mais aussi d’ une lourde responsabilité et qui consiste à accompagner le développement de Nixdorf Maghreb et en Afrique.
À l’instar de Singapour pour l’Asie, Austin pour l’Amérique, Sao Paulo pour l’Amérique latine et Paderborn en Allemagne pour l’Europe, Casablanca a été désignée par notre siège en tant que centre de compétences. Eu égard aux avancées accomplies par la métropole en matière de développement, mais aussi par rapport au statut du Maroc en tant que leader en matière de NTIC. Cela est aussi une grande responsabilité car il faudra œuvrer encore plus ardemment pour maintenir ce statut et en être à la hauteur.

Parlons un peu de l’année 2007. Quel bilan pouvez-vous nous en faire ?
Dans un contexte global, je peux vous dire que cette année a été faste pour Wincor Nixdorf. Nous avons investi dans des projets structurants. Je vous dirais au passage que nous avons bouclé l’exercice 2007 en septembre dernier. Ce qui fait que nous sommes déjà au premier trimestre.

Et s’agissant de vos perspectives pour l’année 2008 ?
Notre priorité est d’abord la satisfaction de nos clients. Nous sommes conscients que cela passe par la satisfaction de notre personnels et donc par sa motivation. En termes de parts de marché, nous sommes à valeur d’aujourd’hui les leaders dans notre métier, et nous prévoyons de faire en sorte de gagner encore plus de parts afin de renforcer l’image de Wincor Nixdorf au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *