Salaheddine Mezouar mobilise ses troupes

Salaheddine Mezouar mobilise ses troupes

Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Salaheddine Mezouar, a réuni jeudi après-midi ses équipes pour insister sur les axes de la stratégie enclenchée compte tenu des priorités du moment. Il appelle à une mobilisation de tous pour des prises de décision conformément à la rentrée politique et économique. Il en va du développement des entreprises… Le rappel des principaux points donnent un avant- goût de l’agenda plutôt chargé du Patron des patrons qui devra appuyer également la volonté de la plus Haute autorité à l’aboutissement d’un nouveau modèle de développement économique. Les champs de réflexion, objet de la réunion, ont été clairement énumérés. Au menu, des réformes et des projets de loi pour ne citer que la réforme fiscale, le projet de loi de Finances, celui lié à la réforme du code du travail ou encore celui qui traite du droit des grèves. La liste est encore longue…. Le nouveau dispositif de formation professionnelle a également été cité parmi les urgences à traiter dans le cadre des nouvelles directives royales. Le volet de la formation continue sera également décrypté par la commission concernée compte tenu des attentes des entreprises en matière notamment de digitalisation, de transfert d’expertise ou tout simplement, en termes de coaching, pour instaurer une culture de leadership dans le modèle économique marocain.Sur un autre registre, la problématique des délais de paiement et de financement des entreprises fera également partie des prérogatives de la CGEM dans les prochains mois, en vue d’une amélioration du climat des affaires. L’ordre du jour de la réunion a prévu également la contribution des membres de la CGEM au nouveau dispositif des CRI. De cette manière, l’organe s’engage à l’accélération de la mise en œuvre des centres régionaux pour l’investissement ce qui devrait impacter favorablement sur les activités des entreprises. Dans le même registre, les enjeux et les problématiques de l’acte d’entreprendre et la nouvelle charte de l’investissement feront partie des réflexions au sein de la Confédération qui s’engage par voie de son président à rendre sa copie dans le cadre du nouveau modèle économique attendu.
Le coup d’envoi des actions a donc été donné le 5 septembre et les prochaines semaines promettent d’être décisives pour opérer le changement de cap tant attendu dans la sphère socio-économique du pays. Le politique influera certainement compte tenu du remaniement ministériel pressenti. La seconde édition de l’université d’été de la CGEM qui se tiendra les 13 et 14 septembre sera aussi l’occasion de débattre sur ces questions cruciales. A suivre…

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *