Salariés déclarés à la CNSS : Une croissance annuelle moyenne de 5% durant la période 2008-2017

Salariés déclarés à la CNSS : Une croissance annuelle moyenne  de 5% durant la période 2008-2017

Parmi les branches d’activité qui ont fait l’objet d’un examen, 76 branches ont enregistré une croissance positive sur la période 2008-2017, 6 branches ont stagné alors que 8 branches ont enregistré une baisse sur cette période.

Le nombre de salariés déclarés à la CNSS a enregistré une croissance annuelle moyenne de 5% sur la période 2008-2017, soit un flux net dépassant 1 million de salariés déclarés sur cette période. Ce flux regroupe, en plus des nouvelles créations, les salariés actifs non déclarés à la CNSS dont la situation a été redressée. C’est ce qui ressort d’un document sur l’analyse sectorielle des déclarations salariales à la CNSS de 2008 à 2017.

Ce document a ainsi permis d’analyser l’évolution du nombre de salariés déclarés à la CNSS, la masse salariale déclarée et la densité de travail déclarée à la Caisse par branche d’activité économique en se référant à la nomenclature marocaine des activités NMA2010 élaborée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Pour examiner de près l’évolution du nombre de salariés déclarés, la CNSS a analysé 89 branches d’activités enregistrées dans sa base de données sur les 99 branches répertoriées dans la NMA2010. Parmi les branches d’activité qui ont fait l’objet d’un examen, 76 branches ont enregistré une croissance positive sur la période 2008-2017, 6 branches ont stagné alors que 8 ont enregistré une baisse sur cette période. Selon la CNSS, 9 branches d’activités ont déclaré un peu plus de 50% du nombre de salariés. L’ensemble de ces branches a marqué une croissance sur la période d’étude à l’exception de «la construction des bâtiments» (-0,2%) et de «l’industrie de l’habillement» (-4%).

Ainsi, le commerce, l’agriculture, les  activités de services administratifs et l’enseignement représentent les secteurs d’activité qui déclarent le plus les salariés à la CNSS. A ce sujet, on notera que les activités des services administratifs et de soutien ont enregistré une croissance moyenne de 10%, l’enseignement 9%, agriculture, sylviculture et pêche 9% et travaux de construction spécialisés 8%. Par ailleurs, il y a lieu de relever que 10 branches d’activité ont enregistré les taux de croissance les plus importants   durant la période 2008-2017. Parmi ces branches, on retrouve l’agriculture, sylviculture et pêche avec une croissance moyenne de 15%. Il en va de même pour les activités spécialisées scientifiques et techniques (15%), les activités des services administratifs et de soutien (15%), la production et distribution d’eau, assainissement, gestion des déchets et dépollution (15%), les industries extractives ( 14%), industrie manufacturière (13%) , information et communication (12%). En revanche, 8 branches d’activité ont enregistré une baisse en termes de nombre de salariés déclarés.

Il s’agit de l’industrie de l’habillement avec une croissance moyenne de -4% sur la période, les transports aériens (-4%), cokéfaction et raffinage (-2%), la métallurgie (-2%), travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège à l’exception des meubles (-1%), fabrication de boissons (-1%), fabrication d’autres produits minéraux non métalliques (-0,4%) et construction de bâtiments (-0,2%). Six branches d’activité ont connu une quasi -stagnation sur la période 2008-2017, en l’occurrence l’industrie du papier et du carton avec une croissance moyenne de 0,4%, activités des organisations et organismes extraterritoriaux (0,4%) , fabrication de produits  en caoutchouc et en plastique (0,2%, fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (0,1%) , organisation de jeux de hasard et d’argent (0,1%). 

10 branches d’activité accaparent près de 50% de la masse salariale déclarée

La masse salariale annuelle déclarée à la CNSS s’est accrue de 8% en moyenne sur les dix dernières années pour atteindre 137 milliards DH au titre de 2017. Parmi les 89 branches d’activité examinées, 86 branches ont enregistré une croissance positive sur ladite période alors que 3 branches ont enregistré une baisse. 10 branches d’activité accaparent près de 50% de la masse salariale déclarée annuellement. L’ensemble de ces branches a marqué une croissance positive sur la période d’étude à l’exception de «l’industrie de l’habillement» (une croissance moyenne de -1%). Il s’agit de l’enseignement (14%), des travaux de construction spécialisés (11%), culture et production animale, chasse et services annexes (11%), activités d’architecture et d’ingénierie (9%), commerce de gros, à l’exception des automobiles et des motocycles (8%), commerce de détail à l’exception des automobiles et des motocycles (8%), activités des services financiers, hors assurance et caisse de retraite (6%), construction de bâtiment (5%), industries alimentaires (5%). A noter que 10 branches d’activité ont enregistré la plus forte croissance en termes de masse salariale déclarée à la CNSS.

Les branches d’activité ayant trait à «la collecte, traitement , élimination des déchets et récupération» ainsi que la sylviculture et exploitation forestière  arrivent  en tête avec pour chacune  une croissance moyenne de 19% sur la période 2008-2017. Ensuite, on retrouve les branches «production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air» (18%), «enquêtes et sécurité» (18%), «activités des sièges sociaux, conseil de gestion» (17%). Dans son document, la CNSS fait remarquer que 3 branches d’activité ont enregistré une baisse de la masse salariale déclarée durant la période. Il s’agit de l’industrie de l’habillement (-1%), cokéfaction et raffinage (-2%), transports par eau (-5%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *