Salon Dawajine : 12.000 visiteurs attendus

Salon Dawajine :  12.000 visiteurs attendus

L’événement est à sa 20ème édition

Les professionnels du secteur avicole au Maroc s’apprêtent à célébrer la 20ème édition du Salon Dawajine. Prévu du 28 au 30 novembre à Casablanca, le Salon a choisi de se consacrer à l’Afrique. Les participants débattront cette année de l’aviculture en tant que pilier de l’agriculture en Afrique. Cette thématique confirme l’orientation de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) de maintenir cet événement en tant que référence et outil incontournable de développement de l’aviculture aussi bien au niveau national que régional. Plusieurs délégations africaines ont confirmé leur présence au Salon. Citons dans ce sens le Mali, le Togo, le Bénin, la Guinée Conakry, le Sénégal, le Niger, le Rwanda, le Burkina Faso, le Cameroun, le Soudan, l’Ethiopie et la Côte d’Ivoire. Une adhésion qui s’inscrit dans la perspective de partenariats noués entre la Fisa et les interprofessions avicoles africaines. Le Salon connaîtra ainsi la conclusion de plusieurs conventions, notamment celle qui reliera la Fisa à l’interprofession avicole ivoirienne.  Sur les deux précédentes décennies, le Salon «Dawajine» a réussi à s’ériger en carrefour international d’échange et de transfert de savoir-faire. Cet événement confirme au fil des années son positionnement en tant que rendez-vous phare des professionnels de la région. Un engouement qui se traduit par la montée en cadence de son audience. Pour cette 20ème édition, 12.000 visiteurs nationaux et internationaux sont attendus. De même 380 professionnels et marques issus de 20 pays exposeront leur savoir-faire et les dernières technologies qu’ils promeuvent.

Cap sur la conjoncture

Durant le mois d’octobre, le cours moyen poulet chair au niveau de la région de Casablanca a été estimé à 10,76 dirhams le kilogramme vif à la ferme. Ce prix est en baisse de 13% par rapport au mois de septembre (12,37 dh) et en hausse de 4,1% par rapport au mois d’octobre 2016 (10,34 dh). Le cours moyen pondéré de la dinde s’est inscrit pour sa part en baisse aussi bien en variation mensuelle qu’annuelle. Le cours a ainsi basculé en une année de 19,30 dirhams le kilogramme vif à 15,20 dirhams le kilogramme vif à fin octobre 2017, soit une baisse de 21% par rapport à la même période de l’année passée. Comparé au mois de septembre, ce cours a baissé de 1,9%.

S’agissant des œufs gros calibre, leur  cours s’est établi durant le mois d’octobre autour de 0,68 dirham contre 0,89 dirham une année auparavant. Cette transition s’illustre par une baisse de 24% comparé au même mois de l’année 2016. En parallèle, la production nationale poussins d’un jour type chair s’est renforcée en glissement annuel. Ainsi, la production hebdomadaire est estimée à 9,2 millions de poussins en amélioration de 12% par rapport à l’année précédente. S’agissant de l’importation des poussins, reproducteurs type chair, 272.000 femelles ont été importées, en baisse de 12% par rapport au mois de septembre dernier et de 7% par rapport au mois d’octobre 2016.

La baisse a également été relevée au niveau des importations de reproducteurs dinde. Le Maroc a importé durant le mois d’octobre 6,18 millions de femelles, en baisse de 68% par rapport à un mois auparavant et de 1% comparé à la même période de l’année précédente.

La production nationale des dindonneaux s’est renforcée durant ledit mois. Une hausse de 24% a été relevée dans ce sens par rapport au mois de septembre et de 41% par rapport au même mois de l’année précédente.

Par ailleurs, la production de viandes poulet de chair est évaluée au dixième mois à 55.740 tonnes, en progression de 17% par rapport à l’année passée. Le tonnage de viandes poulet de chair traitées au niveau des abattoirs a augmenté de 5% par rapport au mois d’octobre 2016. Concernant la viande de dinde, le tonnage traité est en amélioration de 38% comparé à la même période de l’année passée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *