SAMIR : Un résultat net en forte baisse

La dégradation sensible des prix mondiaux et la quasi-stagnation du marché international du pétrole n’ont pas manqué d’influencer notablement le marché national et par là même d’impacter à la baisse les résultats de la SAMIR. Ainsi, pour l’exercice 2001, l’entreprise a affiché un chiffre d’affaires de 18,21milliards de DH, en baisse de 3,2% par rapport à l’année précédente. Cette réduction trouve son origine dans l’évolution à la baisse des prix des produits pétroliers durant l’exercice 2001. Les quantités écoulées sur le marché local sont restées stables par rapport à l’année 2000 alors que les volumes exportés ont progressé en moyenne de 19%. Dans le même temps, les prix de vente se sont dégradés de 4% en moyenne sur le marché interne et de 20% pour les exportations.
Outre la variation des cours, le résultat de l’exercice 2001 a été sensiblement influencé par la méthode d’évaluation des stocks de pétrole brut à la fin d’exercice. La société a en effet décidé d’adopter une approche prudente pour l’évaluation de son stock final en l’évaluant à un prix plus proche des cours en vigueur à la fin de l’exercice. Les provisions afférentes au stock, suite à l’application de cette méthode, s’élèvent à 68 millions de DH.
Par ailleurs, les charges d’exploitation s’élèvent à 17,67 milliards de DH, en augmentation de 2,5% par rapport à l’année 2000, dont 16,60 milliards représentés par les achats de marchandises et le coût de revient des ventes. Les volumes de pétrole brut acheté sont restés stables à 7074 millions de tonnes en 2001 contre 7069 une année auparavant.
Les prix d’achat ont pour leur part diminué de 8% en moyenne entre les deux années. Parallèlement, le résultat d’exploitation pour l’année 2001, ressort à près de 1 milliard de DH contre 2,08 milliards de DH en 2000.
Ce résultat a baissé ainsi de 51,84% entre les deux années. Le résultat non courant ressort, pour sa part, à 350 millions de DH contre un déficit de 473 millions de DH pour l’année 2000.
Malgré un résultat net en forte baisse, le conseil d’administration a décidé de proposer à l’approbation de l’assemblée générale, la distribution aux actionnaires d’un dividende de 40 DH contre 44 DH un an auparavant.
Aussi le conseil a adopté le principe d’une augmentation du capital de la SAMIR par voie d’apport en nature consistant en une participation de 40% dans le capital de la société SOMIRGY.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *