Santini retourne au bercail

Santini retourne au bercail

Le président du directoire de la BMCI, Jean-Jacques Santini quittera la BMCI pour rejoindre le Groupe BNP Paribas à Paris d’ici la fin de l’année. Il prendra la responsabilité de la ligne de métiers «banque de détail dans les marchés émergents et d’outre-mer» au sein du Pôle SFDI (Services financiers spécialisés et Banque de détail à l’International). «Cette ligne de métiers couvre quatre zones géographiques (Afrique, Départements et Territoires d’outre-mer français, Maghreb-Méditerranée et Moyen et Proche-Orient), à travers 32 implantations. Dans ces régions, BNP Paribas offre son expertise pour 1,1 million de clients à travers 350 agences», précise le communiqué de la banque. La promotion actuelle de M. Santini est à la hauteur de l’importance de la tâche qu’il a accomplie au sein de la BMCI, en collaboration et avec l’aide de son président, Mustapha Faris. À fin 2002, la BMCI est, en données consolidées, le premier groupe bancaire marocain privé en termes de résultat courant et de résultat net. En effet, sous l’impulsion de Jean-Jacques Santini, elle a connu un développement remarquable de ses activités avec un doublement de sa part de marché en engagements par signature, et une augmentation de ses parts de marché en remplois globaux et en ressources globales de respectivement 50 % et 40 %. En 5 ans, son réseau, son PNB et son résultat net ont doublé. De plus, la BMCI a su faire face à deux défis majeurs : la fusion avec l’ex-ABN AMRO Bank Maroc et la bascule de son système d’information vers un système plus performant, conforme aux normes du Groupe BNP Paribas, Atlas II. Âgé de 45 ans, Jean-Jacques Santini est diplômé de l’Institut des études politiques de Paris, de HEC et de l’ENA, et a une maîtrise en Droit et une licence en Sociologie. Il devient, en 1990, directeur du Département du développement International à la direction générale du Groupe BNP puis directeur général de la BNP Belgique. En 1998, il est nommé Administrateur directeur général de la BMCI et, en juillet 2003, président de son directoire. Jean-Jacques Santini est également président des conseillers du commerce extérieur de la France au Maroc et président de la commission économique et secrétaire du Bureau de la Chambre Française du Commerce et de l’Industrie au Maroc (CFCIM) «Pour la succession de Jean-Jacques Santini, Joël Sibrac sera proposé comme président du directoire de la BMCI au prochain Conseil de surveillance qui se tiendra le 1er décembre 2003», précise le communiqué. Sa longue expérience internationale et sa connaissance concrète de la Banque lui permettront de continuer à contribuer au développement remarquable des activités de la BMCI et à la consolidation de sa position de banque de référence dans le paysage financier marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *