Sebta : Les commerçants craignent la défection des clients marocains

Sebta : Les commerçants craignent la défection des clients marocains

Les responsables espagnols sont inquiets quant à la fuite de ce type de clientèle vers Tanger et Malaga

Les commerçants espagnols et leurs employés se sont mobilisés à travers une série de manifestations appelant les autorités du préside occupé à trouver une solution aux grandes bousculades au point de passage frontalier entre Fnideq et le préside occupé.

La baisse des visiteurs, en particulier ceux en provenance des différentes régions du Maroc, commence à sérieusement inquiéter les détenteurs des différents commerces à Sebta. En raison des longues files d’attente que les voyageurs doivent endurer pour leurs allers-retours du préside marocain occupé. Les détenteurs des magasins au centre-ville ou à la zone commerciale de Tarajal (à proximité du point de passage de Bab Sebta) voient, quant à eux, d’un mauvais œil cette défection des visiteurs marocains. Les commerçants espagnols et leurs employés se sont, à cet effet, mobilisés à travers une série de manifestations appelant les autorités du préside occupé à trouver une solution aux grandes bousculades au point de passage frontalier entre Fnideq et le préside occupé. Et ce pour ne pas perdre une clientèle marocaine devenue de plus en plus prisée à Sebta. D’autant plus que ce type de clientèle est à l’origine généralement et en moyenne de près de la moitié des chiffres d’affaires de la majorité des commerçants sebtaouis.

Il est à noter que lors d’une rencontre organisée à l’issue de cette série de manifestations, le secrétaire général de la Chambre de commerce de Sebta, Joaquín Mollinedo, et le président de la Confédération des entreprises, Antonio Ramírez, ont fait part de leurs inquiétudes quant à la baisse du nombre de visiteurs marocains, dont l’économie du préside tire considérablement profit. Les deux responsables ont convenu de la nécessité de trouver une solution rapide aux problèmes du passage au point frontalier de Bab Sebta. Ils ont tenu, tous deux, à mettre en garde contre la défection des clients marocains vers la ville espagnole Malaga, mais aussi à destination de Tanger. Concernant la capitale du Nord du Royaume, celle-ci a de quoi se positionner comme un rival imbattable par plusieurs centres commerciaux, répartis sur l’ensemble de son territoire urbain. Parmi les plus célèbres d’entre eux, figurent Tanger City Mall et Socco Alto, qui ont connu tous deux l’implantation de plusieurs enseignes, et ce depuis leur ouverture respective en 2016. Ces deux centres commerciaux sont considérés parmi les lieux de shopping les plus plébiscités pour les Tangérois et les habitants des autres zones avoisinantes. Quant à la ville espagnole de Malaga, celle-ci ne lésine pas sur les moyens pour attirer plus de clients marocains, friands de toute sorte d’articles en provenance d’Espagne. MM. Mollinedo et Ramírez ont voulu, lors de cette rencontre, rassurer les commerçants sebtaouis, en faisant part de nouvelles mesures prévues par les autorités espagnoles (en concertation avec leurs homologues marocains) en vue de fluidifier le passage au point frontalier de Bab Sebta. L’objectif de cette initiative est de récupérer bien entendu toutes les parts perdues de la clientèle marocaine.

Il est à rappeler que le poste frontière de Bab Sebta constitue un lieu de transit de 30.000 personnes en moyenne quotidiennement. Cette affluence provoque parfois de grandes bousculades ayant coûté la vie à deux femmes-mulets (porteuses de marchandises) en mars et avril de l’année en cours.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *