Sebta : Les visiteurs marocains boostent l’économie locale

Sebta : Les visiteurs marocains boostent l’économie locale

Ils sont à l’origine de près de 50% du chiffre d’affaires de la plupart des commerçants

Malgré l’implantation des grands centres commerciaux et des célèbres enseignes de prêt-à-porter à travers le Maroc, Sebta  demeure une destination de choix pour un nombre important de Marocains amateurs de shopping de luxe ou de simples articles et produits alimentaires de contrebande. A cet effet et pendant les dernières vacances scolaires, le préside occupé a connu une grande affluence de visiteurs marocains venus des quatre coins du Royaume. Ce qui a permis aux établissements hôteliers d’améliorer leur taux d’occupation affichant jusqu’à 100% pendant le dernier week-end de ces dernières vacances. Cette forte progression du nombre de visiteurs pendant cette période a constitué une manne pour les commerçants sebtaouis, dont les affaires ont été frappées par une récession dès le début de la saison d’automne. Les différents détenteurs de commerces de Sebta – les grossistes comme les simples vendeurs ou les petits détaillants – ont rivalisé entre eux pour offrir des articles à la hauteur de la clientèle marocaine.

Les commerçants veulent rompre avec la saisonnalité

Leur objectif est d’essayer de réaliser les plus grands chiffres d’affaires leur permettant de tirer leur épingle du jeu. En plus des vacances scolaires, les commerçants sebtaouis ont depuis toujours appelé les autorités espagnoles et marocaines à faire de leur mieux pour améliorer les conditions de transit au point de passage à Bab Sebta en vue de maintenir cette affluence de visiteurs marocaines au cours de toute l’année. Surtout qu’en raison de la congestion du trafic au poste-frontière, ils ont toujours fait part de leurs inquiétudes à la fuite de ce type de clientèle vers d’autres villes proches en particulier Malaga et Tanger. Pour éviter cette défection des clients marocains, les détenteurs des différents types de  commerce et leurs employés ont observé en 2017 un sit-in et des manifestations pour protester contre les bousculades ayant fait ces dernières années quelques morts au point de passage entre Fnideq et Sebta. Ce mouvement de protestation a été justifié à l’époque par le fait que les Marocains sont à l’origine généralement et en moyenne de près de 50% du chiffre d’affaires de la plupart des commerçants du préside occupé.

Les Marocains à l’assaut des rebajas

En plus des porteurs (surnommés femmes ou hommes mulets), qui assurent  le passage des marchandises entre les deux frontières, les simples visiteurs marocains choisissent de faire leur shopping pendant les deux périodes des soldes (rebajas) ayant lieu respectivement pendant les fêtes du Nouvel An et au début de chaque saison estivale. Ils optent pour ces périodes pour compléter ou renouveler leur garde-robe et celles de leurs enfants dans les grands magasins, dont ceux bordant la célèbre avenue Real ou les grands centres commerciaux. Outre le shopping dans les magasins de vêtements, certains visiteurs veulent profiter de ces périodes de soldes en élargissant leurs listes d’achats à d’autres produits alimentaires, la lessive, l’électroménager… Ils s’en approvisionnent dans les supermarchés et les centres commerciaux spécialisés de la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *