Secteur avicole: Baisse d’environ 20% des cours du poulet chair et dinde

Secteur avicole: Baisse d’environ 20% des cours du poulet chair et dinde

Depuis avril 2016, le Maroc n’a pas importé d’œufs à couver type chair  et type ponte. En revanche, les professionnels ont réduit de 19% leur importation de reproductrices type ponte.

Bien qu’il continue d’augmenter d’un mois à l’autre, le cours moyen poulet chair s’est sensiblement replié par rapport au quatrième mois de l’année passée. C’est ce qu’on peut relever du bulletin «Dawajine Conjoncture» établi régulièrement par la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (Fisa). Au niveau de la région de Casablanca, le prix du kilo vif à la ferme a atteint durant le mois d’avril les 11,25 dirhams contre 14,05 dirhams le kilo vif une année auparavant. Cette baisse est évaluée à 20%.

Le cours moyen pondéré de la dinde a suivi le même trend baissier. La Fisa relève à cet effet un repli de 19% passant ainsi de 19,25 dirhams le kilo vif à 15,65 dirhams le kilo au quatrième mois de l’année 2017. La Fédération note également une nette baisse du cours moyen des œufs gros calibre. Il a chuté de 33% pour atteindre 0,70 dirham contre 1,05 dirham une année auparavant. Les professionnels ont par ailleurs relevé une évolution constante de la production nationale poussins d’un jour type chair. La cadence de production a été de 9,4 millions de poussins par semaine, soit une hausse de 63%. De même, une importante baisse a été observée au niveau des importations poussins reproducteurs type chair.

Les professionnels du secteur ont importé 209.000 femelles, soit un volume de 41% en moins par rapport au même mois de l’année précédente. Le nombre de reproducteurs dinde a, en revanche, légèrement grimpé, soit 8.386 femelles contre 8.320 femelles une année auparavant. En outre, la production nationale des dindonneaux a grimpé de 28% par rapport au quatrième mois de l’année précédente. On note dans ce sens 973.000 dindonneaux contre 763.000 dindonneaux l’année précédente. De même, 100.000 dindonneaux ont été importés, soit un volume en baisse de 72%. A cet égard, le cumul importation et production des dindonneaux s’est rétracté de 4%  durant le mois d’avril, soit 1,07 million de dindonneaux contre 1,11 million de dindonneaux l’année dernière. Notons que depuis avril 2016, le Maroc n’a pas importé d’œufs à couver type chair  et type ponte. En revanche, les professionnels ont réduit de 19% leur importation de reproductrices type ponte, soit 22.880 femelles en avril contre 28.156 femelles au même mois de l’année précédente.

En revanche, la production viandes poulet de chair s’est bien améliorée. Le volume produit a connu une hausse de 79% passant de 30.700 tonnes à 54.800 tonnes en avril 2017. Le tonnage viandes poulet de chair traitées au niveau des abattoirs s’est également consolidé. La Fisa souligne dans ce sens une hausse de 68%. Les abattoirs ont de ce fait traité 5.633 tonnes contre 3.359 tonnes au même mois de l’année 2016. Il en est de même pour la dinde. Le tonnage viandes dinde traitées au niveau des abattoirs s’est élevé à 5.834 tonnes, en hausse de 16%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *