Secteur bancaire: Un léger mieux au 1er semestre

Secteur bancaire:  Un léger mieux au 1er semestre

La croissance des crédits s’est également améliorée durant le semestre. Après avoir atteint une évolution de 14% sur la période allant de 2006 à 2012, les crédits ont grimpé de 4% par rapport au premier semestre 2013. L’encours réalisé en cette période est de 742 milliards de dirhams contre 717 milliards de dirhams observés une année auparavant.

Sur ce segment, les crédits particuliers ont crû de 3% au premier semestre de l’année. Les six premiers mois de l’année ont généré un encours de 211 milliards de dirhams contre 204 milliards de dirhams une année auparavant. Regroupant les crédits consommation et crédits immobiliers, les prêts accordés aux particuliers sont passés de 128 milliards de dirhams en 2008 à 206 milliards de dirhams en 2013 affichant ainsi une évolution de 11%. Cependant, les crédits entreprises ont connu une timide variation. 2% est l’évolution enregistrée entre juin 2013 et juin 2014.

En une année, les entreprises n’ont contracté que 483 milliards de dirhams de prêts contre 474 milliards de dirhams à fin juin 2013. Ainsi, le déficit dépôt crédit s’est situé autour de 45 milliards de dirhams au titre des six premiers mois de l’année contre 46 milliards de dirhams fin 2013, au moment où ce segment a affiché un excédent de 103 milliards de dirhams en 2006.

De même, l’accès des banques marocaines aux marchés financiers a connu un repli. Le premier semestre de l’année a enregistré une baisse de 11% des encours de dettes subordonnées et une baisse de 0,5% des encours de certificats de dépôts. Le taux de contentialité s’est dégradé, pour sa part, atteignant 6,69% en juillet 2014 .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *