Sécurité sanitaire des produits halieutiques : Mise en service du premier laboratoire d’analyse d’autocontrôle d’histamine

Sécurité sanitaire des produits halieutiques : Mise en service du premier laboratoire d’analyse d’autocontrôle d’histamine

Le coût de l’analyse du taux d’histamine ne dépassera pas les 100 dirhams, contre 295 dirhams en vigueur dans les laboratoires classiques.

Agadir Haliopôle Cluster (AHP), pôle de compétitivité du Souss-Massa pour la pêche et l’industrie de transformation des produits de la mer, a procédé mardi au lancement du laboratoire d’analyse d’autocontrôle d’histamine (l’Haliolab), premier de son genre au niveau du port d’Agadir et du Royaume. Il s’agit d’un nouveau service offert par AHP et appuyé par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) qui permettra aux acteurs de la chaîne de valeur d’évaluer en temps réel la fraîcheur de la matière première au débarquement. Il vise également le renforcement de la compétitivité des entreprises du secteur de la pêche et de l’industrie de transformation des produits de la mer.

Réalisée grâce à l’appui financier du ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, cette action menée par AHP est une première au Maroc, elle est considérée déterminante pour l’amélioration de la qualité des produits. Elle viendra conforter la confiance des pays importateurs dans le produit marocain en leur apportant une caution de qualité et de sécurité puisque ce dispositif contribuera également à assurer la traçabilité du produit. Le coût de l’analyse du taux d’histamine ne dépassera pas les 100 DH, contre 295 DH en vigueur dans les laboratoires classiques.

L’usage de ce nouveau service constitue une révolution dans le comportement des professionnels, il permettra au triplet armateur-pêcheur-consommateur de connaître le niveau de fraîcheur des produits et par conséquent l’amélioration des conditions de conservation à bord des bateaux. Cette expérience pourra être généralisée aux autres ports du Royaume. «Contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire en intégrant l’aspect sécurité alimentaire dans l’organisation quotidienne de l’entreprise, de la façon la plus efficace et objective possible constitue un défi pour l’AHP et pour les entreprises du secteur halieutique en particulier sachant que ces derniers engagent leur responsabilité dans la préservation de la qualité des produits de la mer tout au long de la chaîne pêche/transformation et consommation», souligne Agadir Haliopôle Cluster.

La mise en service de ce laboratoire d’autocontrôle d’histamine qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie Halieutis vient conforter les efforts déployés par le département de la pêche maritime pour assurer la sécurité sanitaire des produits halieutiques, notamment à travers la distribution de caissons isothermes, qui sont conformes aux normes de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), et qui permettent aux pêcheurs de mieux valoriser les produits de la pêche, de préserver l’environnement maritime et de commercialiser leurs marchandises avec des prix très avantageux. Ils se caractérisent par leur capacité à garder au frais et à préserver la qualité des produits de la pêche pour une longue durée et contiennent les numéros de série, de la barque et du port.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *