Selon la BMCE Capital Bourse : «Promopharm, une valeur à acheter»

La valeur Promopharm n’a pas toujours été des plus chanceuses. En effet, les analystes de la BMCE Capital voient en elle une valeur «fortement malmenée par le marché depuis son introduction en Bourse».  Ainsi, le cours de ce titre a fortement dégringolé de 29,1% à 701 dirhams, en date du 10 décembre 2006, par rapport à son plus haut historique relevé le 26 juin dernier à 989 dirhams.
Par ailleurs, «la publication de réalisations semestrielles en hausse n’a pas été infléchi cette tendance», indique-t-on. Et d’ajouter qu’«en effet, à fin juin 2007, Promopharm semble capitaliser sur la dynamique de croissance dans laquelle s’inscrit l’industrie pharmaceutique marocaine, comme en atteste la progression du chiffre d’affaires de 14,3% à 169,7 millions de dirhams». En outre, le résultat d’exploitation de l’entreprise, en progression de 57,5% pour se situer à 35,9 millions de dirhams, est le fruit de la «bonne tenue des réalisations commerciales couplée à une meilleure maîtrise des charges opératoires», souligne la même source. De même qu’en intégrant un résultat non-courant de 1,5 million de dirhams, la capacité bénéficiaire s’est relevée d’environ 45%, à 22,8 millions de dirhams.
sur un autre registre, l’entreprise pharmaceutique a tracé sa stratégie en la basant sur deux segments. Il s’agit d’une part du renforcement de son activité à l’export, surtout sur les créneaux de l’Algérie et de l’Afrique noire francophone. En effet, Promopharm vise le développement de son activité sur ces deux pôles par «l’enregistrement de nouveaux produits en Algérie, ainsi que de médicaments spécifiques aux pathologies locales en Afrique de l’Ouest», indiquent les analystes.
Il s’agit également, pour la société, de saisir les opportunités qui vont dans le sens de son positionnement stratégique. Les analystes, dans ce contexte, mettent en relief les activités de façonnage, de distribution et de biotechnologie.
D’autre part, les analystes de BMCE Capital tablent sur un chiffre d’affaires, pour l’exercice courant, à 331,6 millions de dirhams en accroissement de 14% par rapport à 2006, avec un résultat net à 50,8 millions de dirhams en appréciation de 27,6% comparativement à l’exercice précédent. En termes de perspectives, la société devrait afficher des revenus opérationnels à 357,9% millions de dirhams, en hausse de 7,9%, ce qui générera une capacité bénéficiaire à 54,6 millions de dirhams en progression de 7,4%. À savoir que ces prévisions ont été tracées sans prendre en compte l’impact de l’entrée en vigueur du RAMED sur les chiffres de Promopharm, puisqu’il est attendu que les ventes de génériques gagnent en vigueur.
C’est ainsi qu’à la BMCE Capital, le titre Promopharm présente «une opportunité de placement intéressante», d’où la recommandation émise auparavant par cet organisme de conserver la valeur fait place à celle de l’acheter.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *