Selon la note de conjoncture du HCP: Les chefs d’entreprises industrielles sont optimistes pour le 2ème trimestre

Selon la note de conjoncture du HCP: Les chefs d’entreprises industrielles sont optimistes pour le 2ème trimestre

En industrie extractive, les anticipations de la majorité des patrons révèlent une hausse de la production pour le 2ème trimestre 2016, imputable à une amélioration de la production des phosphates.

La valeur de la production industrielle manufacturière titube aux yeux des différents intervenants au secteur. Elle aurait connu, selon 39% des patrons, une hausse au premier trimestre 2016.

Par contre, elle aurait été marquée plutôt par une baisse, selon 20% des managers. Les chiffres ressortent de la note d’information relative aux résultats des enquêtes de conjoncture réalisées par le HCP auprès des entreprises relevant des secteurs de l’industrie et du BTP au titre du 2ème trimestre 2016.

Les explications du HCP

«Cette augmentation aurait été principalement attribuable à une amélioration de la production dans les branches de l’«Industrie chimique», de «Fabrication d’équipements électriques» et de «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques», précise la dernière note de conjoncture du Haut-Commissariat au plan en détaillant les appréciations consacrées aux carnets de commande du secteur. Ainsi, ceux-ci ont, selon la même source, été «jugés d’un niveau normal par 72% des chefs d’entreprises et peu garnis par 18%». Quant à l’emploi, il aurait connu, selon 35% des patrons, une hausse et, selon 18%, une baisse. «Dans ce contexte, le taux d’utilisation de la capacité productive (TUC) se serait établi à 72% au premier trimestre 2016», estime le HCP en abordant d’autres industries.

L’industrie extractive et les autres

En termes d’industrie extractive, la production aurait affiché, au premier trimestre 2016, une baisse selon la majorité des patrons. Cette situation est, selon le HCP, «due, en particulier, à une diminution de la production de la branche des «Autres industries extractives», dominée par les phosphates». Là aussi, la situation des carnets de commande a été jugée d’un niveau normal par la plupart des chefs d’entreprises de ce secteur. L’emploi aurait, à son tour, connu une stabilité selon la majorité des patrons. Quant au TUC, il se serait établi, dans ce secteur, à 84%, au premier trimestre 2016. En ce qui concerne le secteur de l’industrie énergétique, la production aurait subi une forte baisse due à une diminution de la «Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné». S’agissant du secteur de l’industrie environnementale, la production aurait enregistré, selon l’opinion de la majorité des chefs d’entreprises, une augmentation imputable à la hausse d’activité du «Captage, traitement et distribution d’eau».
Dans l’ensemble, les carnets de commande ont été jugés d’un niveau normal par la totalité des chefs d’entreprises des deux secteurs énergétique et environnemental. Quant à l’emploi, il aurait connu une hausse d’après la majorité des patrons du secteur environnemental et une baisse selon presque les trois quarts des chefs d’entreprises du secteur énergétique. Dans ces conditions, le TUC se serait établi à 87% au premier trimestre 2016 pour l’industrie énergétique et à 50% pour l’industrie environnementale.

Une bonne performance en construction

Cette activité aurait affiché, selon 34% des patrons interviewés, une hausse, et selon 19% une baisse. «Cette légère embellie enregistrée au premier trimestre 2016 aurait été principalement tirée par la hausse d’activité dans les deux branches du «Génie civil» et de la «Construction de bâtiments»», estime le HCP en dressant la situation des carnets de commande dans ce secteur. Celle-ci a été jugée d’un niveau normal par 64% des patrons et peu garnie par 29% d’entre eux. Quant à l’emploi, une stabilité aurait été exprimée par 66% des patrons. Dans ce contexte, le TUC se serait établi à 66% au premier trimestre 2016.

Perspectives

Concernant l’industrie manufacturière, la production anticipée pour le deuxième trimestre 2016 devrait, d’après la même source, enregistrer, selon 45% des chefs d’entreprises, une hausse et, selon 22%, une baisse. Cette légère augmentation concernerait principalement les branches d’activités des «Industries alimentaires, de l’«Industrie chimique» et de la «Fabrication d’équipements électriques». Quant à l’emploi, 43% des chefs d’entreprises prévoient une hausse des effectifs alors que 22% anticipent plutôt une baisse pour le deuxième trimestre 2016.
En industrie extractive, les anticipations de la majorité des patrons révèlent une hausse de la production pour le 2ème trimestre 2016, imputable à une amélioration de la production des phosphates.

Au niveau des effectifs employés, 91% des patrons prévoient une stabilité. S’agissant de l’industrie énergétique, et selon la quasi-totalité des chefs d’entreprises, la production connaîtrait une augmentation. Celle-ci étant due à une amélioration de la « Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné». Pour l’industrie environnementale, la totalité des industriels prévoit plutôt une stagnation de la production, notamment dans les activités du «Captage, traitement et distribution d’eau».

Quant à l’emploi, la majorité des patrons des deux secteurs prévoit une hausse de ses effectifs. En construction, les anticipations avancées pour le secteur, au deuxième trimestre 2016, font ressortir globalement une augmentation de l’activité. «Cette hausse résulterait de l’effet conjugué de la hausse d’activité prévue au niveau des activités des branches de la «Construction de bâtiments», et des «Travaux de construction spécialisés», explique le HCP en prévoyant que cette évolution positive serait accompagnée par une quasi-stabilité des effectifs employés pour 60% des chefs d’entreprises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *