Selon le Haut Commissariat au Plan : Le segment de l’eau et de l’électricité en stagnation

Selon le Haut Commissariat au Plan : Le segment de l’eau et de l’électricité en stagnation

La hausse est le mot d’ordre pour prix à la production marocaine. Selon les dernières données livrées par le Haut Commissariat au Plan (HCP) dans le cadre des résultats de son enquête mensuelle sur les prix à la production industrielle, énergétique et minière, cet indicateur s’est apprécié, en mars dernier comparativement au mois d’avant, sur les secteurs des industries manufacturières et extractives. Néanmoins, pour ce qui est du secteur de la production et la distribution de l’électricité et de l’eau, le HCP note plutôt une stagnation sur ce volet. Ainsi, s’agissant des industries manufacturières, la même source relève une progression de 3,5% de l’indice des prix en comparaison avec le mois de février 2008.
Selon le HCP, cette appréciation découle principalement de la hausse des prix enregistrée au niveau de la branche «raffinage du pétrole» (+10,1%), des «industries alimentaires» (+2,7%) et du «travail des métaux» (+2%).
En outre, dans la branche de «fabrication des machines et des équipements», l’indice des prix s’est inscrit en repli de 1%. La même tendance baissière a, d’ailleurs, été relevée sur le compartiment relatif à la «fabrication de machines et appareils électriques (-0,7%). Dans le secteur des «industries extractives», le HCP note que les prix ont enregistré une hausse de 0,4%, résultant notamment de la progression de 0,6% des prix des produits de la branche «autres industries extractives », dont le bitume (+7,2%). Le HCP fait état, par ailleurs, d’une stagnation au niveau de la «production et distribution d’électricité et d’eau».
En février dernier, rappelons que le HCP avait mis en relief une hausse de 1,2% de l’indice des prix à la production des industries manufacturières par rapport à Janvier.
Cette augmentation était notamment la résultante de la progression de 14,7% notée sur la branche de l’ «industrie chimique» et de 2,1% sur les «industries alimentaires», et d’une baisse, par ailleurs, de 5,4% dans le «raffinage de pétrole» et de 1,2% dans la «métallurgie». La même source annonçait évoquait aussi une baisse de 0,3% dans le secteur des «industries extractives», due, en particulier, à la baisse de 0,4% des prix des produits des «Autres industries extractives» et notamment le bitume dont l’indice des prix à la production a baissé de 4,8%. D’autre part, une stagnation a été constatée dans le secteur de la «production et de la distribution d’électricité et d’eau ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *