Selon M. Jouahri: Les banques participatives recrutent pour mener leur activité

Selon M. Jouahri: Les banques participatives recrutent pour mener leur activité

«Dans la mesure où elles se préparent à mener leur activité participative, les banques ont besoin de profils adéquats et c’est tant mieux!». Ainsi répond à ALM Abdellatif Jouahri à propos du recrutement fait à tour de bras par les banques participatives dont l’arrivée est prévue au Maroc.

«Pour l’heure, nous examinons dossier par dossier ainsi que les partenariats entre les banques marocaines et celles extérieures. A chaque fois que nous recevons un dossier, nous contactons la banque concernée pour discuter de tous les points qui constituent sa demande», précise, mardi à Rabat, le wali de Bank Al-Maghrib en marge de la conférence de presse tenue à l’issue du conseil de l’institution qu’il chapeaute.

Cependant, M. Jouahri ne se prononce pas sur le nombre exact d’agréments. «Pour l’heure, nous avons traité du cas de la première banque et nous sommes en train de travailler sur les 2ème, 3ème et 4ème. Cela demande du temps !», souligne-t-il en rappelant qu’il n’est pas seulement question d’agrément. «Nous nous préparons également au marché monétaire islamique ou participatif entre autres pour que tout cela soit prêt à l’arrivée des banques participatives. Nous sommes en train de compléter ce qui a trait aux taxes.

Nous sommes en train de travailler avec le Conseil des ouléma et avec les experts aussi pour voir comment seront les contrats», enchaîne le wali de la banque centrale en détaillant davantage les démarches suivantes. «Quand on aura terminé, un comité étudiera les dossiers», ajoute-t-il sans se prononcer sur une date fixe d’installation.

«Il se peut que ce soit après le Ramadan ou en septembre», a-t-il soufflé sans donner de précision tout en rappelant qu’il est loin d’entraver le processus et que c’est la crédibilité de BAM qui compte à ses yeux. Ceci étant, le passage du wali de la banque centrale devant la presse était l’occasion de se prononcer sur un certain nombre de sujets dont celui du financement participatif ou le crowdfunding. «Nous sommes en train de préparer le cadre réglementaire sur ce mécanisme», affirme-t-il.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *