Semaine verte internationale de Berlin

Semaine verte internationale de Berlin

Le Maroc a réussi son rendez-vous de la semaine verte de Berlin. La présence marocaine n’est pas passée inaperçue. Et pour cause, le ministère de l’agriculture a opté pour la réservation d’un hall en entier de plus de 500 mètres carrés pour y installer le pavillon du Maroc qui comptait quelque 24 stands. Et on peut dire que le mariage était plutôt réussi entre des stands où étaient exposés les produits à haute valeur ajoutée reflétant la facette moderne de l’agriculture marocaine et un autre espace aménagé à l’image d’un  souk où étaient exposés les produits du terroir dans toute leur authenticité. Et pour mettre les visiteurs dans une ambiance typiquement marocaine, les organisateurs n’ont pas oublié les petits détails: de l’animation avec de la musique bien de chez nous, les exposants des produits du terroir habillés à la traditionnelle chacun selon la région qu’il représente mais aussi de la gastronomie et de la dégustation pour le grand public.
Et ce n’est pas étonnant que le pavillon marocain n’ait pas désempli depuis le premier jour de l’ouverture le vendredi 18 janvier. Et pour ne rien laisser au hasard, ce jour-là, c’est le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, qui a tenu lui-même à superviser la mise en place avant l’ouverture du pavillon aux visiteurs. Arrivé tôt sur les lieux, le ministre fera la tournée des exposants surtout ceux des produits du terroir pour faire les derniers réglages. Une sorte de dernier brief avant le lancement. L’exercice s’imposait car dans la journée, en plus du grand public allemand, le pavillon marocain allait recevoir des visiteurs de marque. A commencer par des responsables allemands de haut rang. La première à être passée au pavillon marocain a été Ilse Aigner, la ministre fédérale de l’agriculture, qui était accompagnée du maire de Berlin, Klaus Wowereit. Dans l’après-midi, c’était au tour du secrétaire d’Etat allemand de l’alimentation et de l’agriculture, Gerd Müller, de venir s’entretenir avec son homologue marocain et en profiter pour déguster quelques délices marocains. Le responsable allemand n’a pas résisté aux belles tomates marocaines exposées dans un des stands et n’a pas hésité à en croquer une toute crue devant les caméras. Le lendemain, samedi 19 janvier, d’autres visiteurs de marque ont fait le déplacement au pavillon Maroc, notamment le ministre de l’agriculture de la région allemande de Basse-Saxe, Gert Lindemann, et, surprise, le ministre de l’agriculture espagnol. D’ailleurs, ce dernier en a profité pour avoir une longue discussion en tête-à-tête avec M. Akhannouch dans le salon d’honneur.
La visite en force des responsables allemands au pavillon Maroc peut laisser entrevoir des perspectives de coopération encore plus poussée. Un sujet qui a fait d’ailleurs l’objet d’un séminaire organisé samedi matin au centre international de conférences de Berlin et auquel ont pris part de nombreux partenaires du ministère, notamment le centre international de migration pour le développement regroupant des compétences marocaines installées en Allemagne ainsi que les représentants de l’agence allemande pour la coopération. En ouverture de cette rencontre, le ministre, Aziz Akhannouch, en a profité pour rappeler les grandes lignes et les réalisations à ce jour du Plan Maroc Vert (PMV) et annoncé la décision prise la veille même lors des entretiens avec son homologue allemand de mettre en place un méga projet de coopération entre les deux pays dans le domaine agricole, notamment  en ce qui concerne le volet de l’agriculture solidaire, deuxième pilier du PMV. Selon le ministre, les équipes des deux bords commencent dès ce mois de janvier à travailler sur ce projet. Probablement que l’année prochaine, à la semaine verte de Berlin de 2014, on aura déjà un premier bilan positif.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *