Semestre catastrophique pour la Bourse de Casablanca

Semestre  catastrophique pour la  Bourse de  Casablanca

La Bourse de Casablanca clôture le semestre sur une note négative. Les six premiers mois de l’année n’étaient pas favorables pour la place casablancaise. Le rouge a dominé les principaux indicateurs, mettant le cap ainsi sur une activité financière en baisse. Dans ce sens, le Masi et le Madex se sont déprécié, respectivement, de 8,83 et 8,97% à fin juin 2012. Le volume global du semestre s’est fixé à 8,10 milliards de dirhams pour une quantité totale de 32.510.045 titres. La capitalisation du semestre a atteint pour sa part les 472,18 milliards de dirhams. Au titre des plus fortes valeurs du semestre, Attijariwafa bank se place en tête avec un volume de 1,26 milliard de dirhams, soit une part de marché estimée à 24,52%. La BCE vient en seconde place en s’accaparant une part de l’ordre de 17,70%, soit un volume de 912,58 millions de dirhams à fin juin 2012. Itissalat Al Maghrib complète le trio avec un volume de 467,19 millions de dirhams profitant ainsi d’une part de 9,06%. Au top 5 des valeurs les plus actives figure, également, MNG qui occupe le quatrième rang avec un volume de 436,89 millions de dirhams au moment où la CGI se place cinquième avec une part de marché de 8,46% et un volume de 436,08 millions de dirhams.
Par ailleurs, Itissalat Al Maghrib s’est accaparé la part de lion en se positionnant à la tête des plus fortes capitalisations du semestre. Pour une part de marché de 20,65%, IAM enregistre, au titre des six premiers mois de l’année, une capitalisation de 97,49 milliards de dirhams, suivi d’Attijariwafa bank dont la capitalisation s’est fixé à 67,31 milliards de dirhams, soit une part de marché de 14,26%. BMCE Bank et la BCP se sont légérement différenciées avec des parts respectives de 6,92 et 6,9%. Leurs capitalisations se sont, respectivement, fixées à 32,67 et 32,56 milliards de dirhams au premier semestre de l’année. Lafarge Ciments s’est placée à la cinquième place avec une capitalisation de 27 milliards de dirhams, soit 5,72% du marché. Douja Prom Addoha occupe une part de 4,47% pour une capitalisation de 21,1 milliards de dirhams.
La CGI a, quant à elle, enregistré une capitalisation de 16,29 milliards de dirhams au moment où celle de Managem a atteint 14,19 milliards de dirhams, soit une part de 3%. Les capitalisations de la Centrale laitière et Ciments du Maroc sont à la traîne affichant respectivement un total de 12,66 et 12,19 milliards de dirhams, à fin juin 2012. Rappelons que le premier semestre de l’année en cours a connu l’introduction en Bourse d’Afric Industries SA et l’augmentation du capital d’Attijariwafa Bank et la BCP.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *