Séminaire à Meknès sur la franchise

Initiée en collaboration avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie et la Fédération marocaine de la franchise (FMF), cette rencontre vise à mettre en relief les atouts de la franchise et ses perspectives de développement au Maroc.

Intervenant dans ce cadre, Mme Ilham Bennani, représentante du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, a fait savoir que la franchise, en tant que nouvelle technique commerciale, est un facteur indéniable en matière d’amélioration de la compétitivité des petites et moyennes entreprises, de création d’emplois et de modernisation de l’économie.

Notant que la franchise répond aux diverses préoccupations économiques actuelles, elle a précisé que l’appartenance d’une entreprise à un réseau permet au franchiseur de développer son enseigne et de conquérir de nouveaux marchés et au franchisé d’accéder à la notoriété du réseau.

Le taux du succès d’une entreprise franchisée serait de 90 pc contre 18 pc pour une unité indépendante, a estimé la conférencière, soulignant le nombre de réseaux franchisés au Maroc est pass2 de 42 en 1997 à 308 en 2006, avec un taux d’évolution de 226 pc durant la période 2001-2005.

Le nombre de points de vente de la franchise s’élève à 1800 en 2006, contre 174 en 1997, soit un taux d’accroissement moyen de 275 pc durant la période de 2001à 2005, a-t-elle poursuivi.

Les réseaux de la franchise implantés à Meknès comprennent notamment l’habillement, les jouets, la confiserie, la restauration, l’enseignement, les tapis, l’habillement la téléphonie et l’électroménager, a ajouté Mme Bennani.

De son côté, M. Michel Gagnon, expert et membre de l’association canadienne de la franchise, a fait un état des lieux du secteur de la franchise de son pays, rappelant que cette association a été créée en 1967.

Il a de même présenté les mécanismes d’exportation des franchises Canadiennes, notant que le Canada compte 4500 franchises par personne, rappelant l’expansion internationale des franchises canadiennes à travers l’adoption des stratégies de filiale, d’alliance et de franchise maîtresse.

Les modèles de franchise sont la franchise individuelle, d’opérations multiples, d’agent de développement et franchise maîtresse territoriale, a-t-il souligné.

Le représentant de la FMF, M.Adil Bargach, a indiqué que le marché de la franchise au Maroc est encore atomisé et centré sur l’axe Casablanca-Kénitra- Marrakech, estimant que le développement de ce marché est tributaire de la couverture des autres villes du Royaume.

Evoquant les entraves du développement du secteur de la franchise, M. Bergach a relevé que les franchisés d’aujourd’hui deviennent les franchiseurs de l’avenir.

Les représentants des Centres Régionaux d’Investissement de Fès et Meknèsá, MM. Mohammed Zohir et Hassan Bahi ont, quant à eux, exposé les atouts de leurs régions et les opportunités d’investissement, précisant que les richesses inestimables non exploitées de la région Meknès-Tafilalet sont à même de faire de la zone une destination touristique à part entière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *