Séminaire des cadres dirigeants : Al Mada mobilise ses troupes et crée sa fondation

Séminaire des cadres dirigeants : Al Mada mobilise ses troupes et crée sa fondation

Al Mada, ex-SNI, vient de tenir son premier séminaire des cadres dirigeants sous sa nouvelle dénomination. Une tradition réinstaurée depuis 2016 pour rendre un vibrant hommage aux hommes et femmes d’Al Mada et saluer à la fois leur engagement et dévouement.

L’édition 2018 s’inscrit dans la même lignée des précédentes, toutefois avec une grande différenciation cette année. Le séminaire des cadres dirigeants ayant eu lieu récemment au Musée Mohammed VI de Rabat intervient à un moment où ce fonds d’investissement international entame une transition stratégique. Un process de transformation qui doit sa réussite au capital humain. C’est d’ailleurs ce qu’a tenu à souligner Hassan Ouriagli, président-directeur général d’Al Mada, lors de son discours prononcé à l’occasion du séminaire. «Si nous sommes aujourd’hui un acteur majeur de la modernisation de l’économie marocaine et africaine, avec cet esprit pionnier et citoyen, c’est avant tout grâce à notre capital humain», assure-t-il.

Le PDG d’Al Mada a saisi l’occasion pour passer en revue les multiples actions engagées par son groupe pour consacrer la dévotion des hommes et femmes qui y opèrent. Enumérons dans ce sens l’amélioration du process de recrutement des dirigeants, avec la mise en place d’une équipe colégiale pour le choix du meilleur talent, ainsi que la réalisation d’Assessment Center pour le recrutement des mandataires sociaux.

Et ce n’est pas tout, nombreux dispositifs sont mis en place allignant Al Mada sur les meilleurs standards internationaux en matière de ressources humaines. Le dernier en date n’est autre que la création depuis une année du comité consultatif RH Al Mada dont la mission est d’améliorer les processus de gestion des talents garantissant ainsi la pérennité de la croissance du groupe. «Les premières recommandations de ce comité seront déployées dans les prochains mois avec la mise en place au niveau de chacune des sociétés des process standardisés pour la gestion des cadres dirigeants et des hauts potentiels, tels que des Assessment Center pour mieux accompagner les

développements de carrière», annonce à cet effet M.Ouriagli. Rappelons que ce comité examine d’autres travaux dont la mobilité des cadres dirigeants offrira aux effectifs d’Al Mada des perspectives d’évolution de carrière et de progressions valorisantes.

Positive impact : Une signature à forte connotation

Le changement de dénomination de SNI (Al Mada) a été accompagné pour une nouvelle signature «ambitieuse». «Positive impact» traduit pleinement les nouvelles orientations du fonds en tant qu’esprit pionnier, investisseur responsable citoyen et acteur international. «Al Mada adopte la signature Positive impact  car elle a toujours souhaité inscrire son action dans une logique responsable», apprend-on des responsables du fonds qui précisent que pour réussir ce pari, Al Mada a choisi d’investir pour un «ROI» à double sens, à savoir un retour sur investissement et un retour sur engagement. La logique «positive impact» se traduit également par l’engagement citoyen du groupe exprimé par ailleurs à travers les actions RSE de ses différentes fondations que cela soit en faveur de l’éducation et l’entrepreneuriat, la culture ou l’environnement.

Al Mada œuvre, par ailleurs, au titre de ce nouveau cap, à renforcer son positionnement international et son identité africaine. Le Groupe compte 27 pays d’implantation. Son investissement en Afrique a atteint en 2017 les 600 millions d’euros. «Avec un quart du résultat d’ores et déjà généré hors du Maroc, la trajectoire du Groupe est en ligne avec la cible fixée par le plan Croissance 2020, à savoir un tiers du résultat réalisé à l’étranger», apprend-on d’Al Mada. D’ici 2020, le Groupe vise à atteindre une contribution des activités internationales au résultat net part du groupe (RNPG) de 30 à 35%, notamment de l’Afrique subsaharienne. Notons que cette contribution est passée de 14% en 2014 à 26% en 2017.

Fondation Al Mada : Une nouvelle entité voit le jour

C’est officiel, les différentes fondations du groupe seront regroupées en une seule entité. La création d’une telle structure s’inscrit conformément dans la nouvelle vision du Fonds sous la signature «Positive impact». «Comme Al Mada a effectué sa mue sans pour autant perdre sa culture, l’écosystème philanthropique doit effectuer la sienne. Nous souhaitons nous doter d’une structure plus horizontale, l’objectif étant de toucher davantage de gens, dans le cadre d’une nouvelle vision, en mutualisant les moyens, pour mettre au service de tous nos actions et nos savoirs en la matière», explique le président-directeur général d’Al Mada. La fondation qui jouera un rôle catalyseur sera dotée d’un comité d’orientation dont la présidence est attribuée à Mounir El Majidi. Trois principaux champs d’intervention ont été définis dans ce sens. La fondation œuvrera donc dans l’éducation, l’entrepreneuriat et la promotion des arts et de la culture. Elle détiendra, en outre, un fonds de dotation pour les start-up.

Capital humain : les principaux chantiers

Lors de son intervention, le président-directeur général d’Al Mada a mis l’accent sur deux grands chantiers lancés pour accompagner les nouvelles orientations d’Al Mada, notamment en matière de capital humain.

Le premier est relatif au développement des ressources humaines à l’international. Ce chantier porte sur la constitution d’un groupe de travail regroupant plusieurs expertises RG ayant pour mission d’accompagner les ambitions panafricaines à travers le développement des synergies entre les participations d’Al Mada.

La vision étant de mutualiser les bonnes pratiques dans les domaines de la sécurité, de la santé et de l’intégration des aspects culturels, ainsi que de la co-construction de process et d’outils pour la rémunération des expatriés et la gestion de la mobilité internationale. Pour concrétiser son engagement en faveur de la femme et implanter une véritable culture de la mixité en son sein, Al Mada a initié des programmes au sein de ses entreprises portant entre autres sur le suivi attentif des indicateurs de mixité au sein des Comités de nominations et de rémunérations ainsi que l’organisation aux côtés d’Engie du Trophée de la femme manager de l’année. La finalité étant de mettre en lumière des modèles positifs et inspirer ainsi les nouvelles générations.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *