Services financiers non marchands et commerce de gros : L’activité va bon train

Services financiers non marchands  et commerce de gros : L’activité va bon train

L’activité des services marchands non financiers devrait s’accroître d’ici la fin de l’année. Les chefs d’entreprises opérant dans ce secteur anticipent un redressement au titre du quatrième trimestre de l’année.

Un constat confirmé par 37% des patrons ayant participé à la dernière enquête de conjoncture du Haut-Commissariat au Plan. Tout de même, 9% des chefs d’entreprises interrogés s’attendent à une baisse de leur activité durant le dernier quart de l’année. En analysant ces prévisions, le Haut-Commissariat au Plan indique qu’elles sont dues d’une part à l’amélioration prévue des activités du transport aérien et de l’entreposage et services auxiliaires des transports au moment où les activités de poste et de courrier ainsi que celle de l’hébergement devraient connaître une anticipation au dernier trimestre de l’année. Concernant la demande du secteur, elle connaîtrait une stabilité pour la moitié des patrons interrogés (58 %). De même, la majorité des patrons a confirmé une stagnation des effectifs employés durant ces trois derniers mois. Du côté des grossistes, les anticipations sont également optimistes.

Le quatrième trimestre de l’année a observé une hausse du volume global des ventes du commerce de gros. Une amélioration qui devrait être tirée par la hausse des transactions relatives aux «autres commerces de gros spécialisé», le «commerce de gros de produits alimentaires et de boissons» ainsi que le «commerce de gros de produits agricoles bruts et d’animaux vivants». Malgré cette progression des ventes, l’emploi resterait stable pour 72% des grossistes. Les commandes prévues pour ce dernier trimestre resteraient, selon 69% des chefs d’entreprises, à un niveau normal tandis que pour 24% autres elles se situeraient à un niveau inférieur à la normale. Notons que ces anticipations ont été révélées après un troisième trimestre relativement bon aussi bien pour les chefs d’entreprises opérant dans les services marchands non financiers que pour les grossistes.

En ce qui concerne le premier secteur, le taux d’utilisation des capacités de prestation des services marchands non financiers s’est établi à 79% au troisième trimestre de l’année avec une hausse d’activité confirmée par 69% des patrons. L’évolution de l’activité globale des services marchands non financiers a été toutefois accompagnée par une baisse des prestations à l’étranger. De même, le carnet de commandes du secteur a été jugé à un niveau normal par 65% des patrons participant à l’enquête alors que 22% autres l’ont qualifié de supérieur à la normale. Quant au secteur du commerce de gros, les ventes ont progressé sur le marché local durant le troisième trimestre. De même, les stocks de marchandises se seraient situés à un niveau normal selon 74% des grossistes et inférieur à la normale selon 15%. Rappelons que 61% des grossistes ont confirmé au HCP une tendance stable des prix de vente durant le troisième trimestre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *