Seuls 5,9% des ménages marocains arrivent à épargner leur confiance s’effrite

Seuls 5,9% des ménages  marocains arrivent à épargner leur confiance s’effrite

Les ménages marocains sont de plus en plus pessimistes. En effet, selon les résultats de l’enquête permanente de conjoncture, menée par le Haut-Commissariat au plan (HCP), l’Indice de confiance des ménages (ICM) poursuit sa dégringolade. Ainsi, il s’établit à 73,1 points, au cours du 3ème trimestre 2014, contre 74 points un trimestre auparavant et 75,4 points le même trimestre de l’année passée, et ce malgré l’amélioration du ressenti des ménages en ce qui concerne des composantes telles que le niveau de vie, la situation financière et les prix des produits alimentaires.

À ce titre, les opinions des ménages sur l’évolution passée du niveau de vie ont connu, au 3ème trimestre 2014, une amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent qu’au même trimestre de l’année 2013. S’agissant des perceptions des ménages relatives à l’évolution future du niveau de vie, elles ont connu une stagnation par rapport au trimestre précédent et une nette dégradation par rapport au même trimestre de l’année précédente enregistrant une baisse de 10 points par rapport à la même période de 2013.

Aussi, près de 60% des ménages considèrent que leurs revenus couvrent leurs dépenses, alors que 34,2% d’entre eux déclarent s’endetter ou puiser pour cela dans leurs épargnes. Seuls 5,9% des ménages affirment pouvoir épargner une partie de leur revenu. En effet, les ménages sont toujours pessimistes quant à leur capacité à épargner dans les mois à venir.

Au 3ème trimestre de 2014, 87% des ménages pensent ne pas pouvoir épargner au cours des 12 prochains mois contre 13% qui pensent le contraire. Selon le HCP, le solde de l’indicateur relatif à la situation financière actuelle des ménages s’établit ainsi à un niveau négatif de 28,3 points, en amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent qu’au même trimestre de 2013. Inversement, les opinions des ménages sur l’évolution passée de leur situation financière personnelle se sont dégradées de 2,4 points par rapport au trimestre précédent et de 3,9 points par rapport à un an auparavant.

Par ailleurs, 76% des ménages s’attendent à une hausse du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir contre 75,2% un trimestre auparavant et 77% un an auparavant. Dans le même sillage, près de 53% des ménages marocains considèrent, au 3ème trimestre de 2014, que le moment n’est pas opportun pour faire des achats de biens durables alors que 19,5% pensent le contraire.

Quant à la perception des ménages sur l’évolution future de leur situation financière personnelle, elle a connu une amélioration de l’ordre de 1,2 point par rapport au trimestre précédent et une dégradation de 4,3 points par rapport au troisième trimestre de 2013.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *