Siagrim : Français et Américains en force

Siagrim : Français et Américains en force

Le Salon international de l’agriculture de Meknès (Siagrim) a pris  une dimension internationale. Avec la participation, lors de la deuxième édition, qui s’ouvre aujourd’hui 19 avril, d’une vingtaine de pays étrangers dont une forte présence de la France avec une cinquantaine d’entreprises, le Salon consacre sa portée internationale. En atteste également une présence d’une même envergure des Etats-Unis représentés par une délégation composée de 50 participants et exposants ainsi que des importateurs et exportateurs américains. Y participent, de même, des représentants d’associations professionnelles agricoles américaines «venus spécialement pour tirer profit de cette foire et rencontrer les producteurs marocains», souligne un communiqué de l’ambassade américaine à Rabat.
Le stand des Etats-Unis, explique le communiqué, accueillera sur quelque 120 m2 les projets de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) au Maroc, le département américain de l’Agriculture (USDA), et le Service commercial de l’ambassade américaine.
La participation américaine au Salon international de l’agriculture de Meknès, ajoute le communiqué, vise à «créer un espace de rencontres et d’échanges entre les experts américains et les différents opérateurs du monde agricole marocain afin de s’informer et partager les visions de développement de l’agriculture marocaine et les mécanismes de valorisation des produits agricoles».
L’édition de cette année du Salon sera axée, précise-t-on auprès de l’organisation, sur la question de la rationalisation des ressources hydriques et la nouvelle politique agricole.
Outre les exposants internationaux, cinq régions marocaines seront également très présentes lors de la manifestation, et ce afin de «faire valoir leurs diverses potentialités économiques et culturelles et leurs traditions ancestrales».
Par ailleurs, rappelle Hassan Aourid, wali de la région de Meknès-Tafilalet, la première édition du Siagrim «a connu un franc succès et que les préparatifs pour l’organisation de la deuxième édition se sont déroulés en un temps record de deux mois».
Le premier responsable régional note, en outre, que le palmier dattier, produit prisé de la région, sera à l’honneur de cette manifestation agricole d’envergure.
Le coût financier de la tenue de l’édition cette année est de l’ordre de 20 millions DH.
Le Siagrim, qui se tient autour de pôles thématiques, sera étalé sur une superficie globale de 12 ha, connaîtra la participation de plus de 850 exposants dont des participants étrangers issus d’une vingtaine de pays. La manifestation qui se prolonge jusqu’au 24 avril, devrait connaître une affluence de plus de 400.000 visiteurs.
Les principales thématiques développées autour de cette manifestation ont trait aux volets institutionnel qui concernent la région, la production agricole et agro-industrielle, l’élevage, le machinisme agricole ou les agro-fournitures. De même, des thèmes d’intérêt international ou ayant trait à l’environnement ou la recherche et le développement seront abordés.
Le Salon, qui se tient autour du thème «L’agriculture, notre richesse», se veut un espace d’échanges, de dialogues et de débats concernant des expériences agricoles les plus novatrices et les plus productives en matière de technologie agricole.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *