SIAM 2017 : Plus de 1.200 exposants attendus

SIAM 2017 :  Plus de 1.200 exposants attendus

Une vitrine sectorielle qui offre une visibilité institutionnelle

Cette année le digital sera au cœur de l’organisation du SIAM avec l’installation d’un réseau et de bornes interactives pour un accès plus facile à l’information pour les

visiteurs.

C’est parti pour la 12ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM). Placée sous le thème «Agrobusiness et chaînes de valeur agricoles durables», le Salon qui se tient dans la ville impériale de Meknès durant six jours, est un point de rencontre entre les différents acteurs opérant dans les secteurs agricoles. Ce rendez-vous incontournable a été inauguré hier, mardi 18 avril, par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, accompagné par Alpha Condé, président de la Guinée et président en exercice de l’Union Africaine. L’importante délégation guinéenne a pu découvrir les différents stands du Salon international de l’agriculture ainsi que les produits exposés par les coopératives. Il faut dire que cette année, 1.230 exposants ont fait le déplacement dont 910 nationaux et 320 internationaux. Les organisateurs ont également annoncé la présence de 66 pays dans les différents rayons du SIAM.

Venant d’Europe, d’Afrique, d’Amérique, d’Asie ou encore d’Océanie, le SIAM attire chaque année de plus en plus d’exposants. Un point de rencontre qui va accueillir 1 million de visiteurs cette année, selon les chiffres avancés par les organisateurs du Salon international de l’agriculture au Maroc. Plus encore, l’évènement réunira 372 coopératives et associations qui auront l’occasion d’exposer leurs produits du terroir et de mettre en valeur la richesse de leur savoir-faire. Il est à noter que le Salon est étendu sur une superficie de 172.000 mètres carrés de surface globale et 90.000 mètres carrés couverte d’exposition. Comme à son habitude le SIAM est organisé en deux zones pour ainsi mieux agencer les différents pôles. La zone la plus prisée est la zone A qui regroupe le pôle consacré aux 12 régions du Maroc, le pôle sponsors et institutionnels dédié aux institutions publiques et privées, le pôle international des entreprises étrangères et le pôle produits qui rassemble toutes les PME et grandes entreprises agricoles ou agroalimentaires ainsi que les ONG. Ladite zone dispose également d’un pôle agro-fourniture réservé aux secteurs liés aux intrants et petits équipements en production végétale, un pôle produit du terroir ainsi qu’un pôle élevage. Cette zone a réservé un large espace en plein air scindé eu deux pôles, à savoir le pôle Machinisme dédiée au gros matériel agricole et aux équipements de l’exploitation agricole ainsi qu’un pôle Nature et vie qui rassemble des espaces verts et des activités environnementales. Le SIAM est à la fois une plate-forme professionnelle et un évènement festif et populaire. Pour les professionnels, le Salon est une vitrine sectorielle qui offre une visibilité institutionnelle, du networking, des partenariats, la commercialisation et la possibilité de débattre autour du secteur agricole. Cette année le digital sera au cœur de l’organisation du SIAM avec l’installation d’un réseau et de bornes interactives pour un accès plus facile à l’information pour les visiteurs.

Agrobusiness et chaînes de valeur durables au test

Cette édition vise à répondre aux exigences imposées par l’économie, la sécurité alimentaire et la durabilité des systèmes agricoles. Dans ce sens l’intégration dans l’agrobusiness est tributaire de la solidarité entre les producteurs, les transformateurs, les spécialistes en commercialisation, les entreprises de services alimentaires, les détaillants, les logisticiens, pour à la fois protéger les petits producteurs et préserver la qualité des terres agricoles. Dans cette perspective, le défi de l’agriculture marocaine de demain est de bâtir des systèmes capables de répondre aux attentes des marchés nationaux et internationaux.

L’Italie à l’honneur

Troisième pays agricole de l’Union européenne, l’Italie coopère avec le Maroc dans le domaine agricole depuis les années 60 selon les organisateurs du SIAM. Cette coopération se concrétise à travers plusieurs volets, notamment le mémorandum qui a été ratifié dans ce sens entre l’Agence italienne pour le commerce extérieur (ICE) et l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Le pays figure comme un modèle en matière de développement durable. Ainsi, plus d’une coopérative sur trois en Europe est italienne.

Le Made in Germany en force au SIAM 2017

Pour la 10ème fois, le Made in Germany est présent en force lors du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), sous la tutelle du ministère fédéral de l’alimentation et de l’agriculture. Sur ses pavillons au pôle international et au pôle machinisme, l’Allemagne expose ses compétences en termes de matériel, d’intrants et de génétique et renforce ses contacts avec ses partenaires marocains. Convaincus du rôle du Maroc en tant que plate-forme vers l’Afrique, les exposants allemands profitent également du salon pour approcher les représentants africains et élargir leurs rayons d’action. «Nos opérateurs voient le Maroc non seulement comme marché, mais aussi comme partenaire pour ouvrir les portes vers l’Afrique», affirme Hendrik Acker, conseiller agricole auprès de l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne. «Pour cette participation, nous avons mis en place un programme de rencontres ciblées entre nos experts agricoles et les délégations venant du continent», a fait savoir M. Acker. Le pavillon allemand a accueilli les représentants de douze pays africains, s’échangeant avec les sociétés allemandes sur des défis spécifiques.

Bien au-delà de sa présence fidèle au SIAM, l’Allemagne accompagne les opérateurs marocains tout au long de l’année.

Aziz Akhannouch : L’agriculture marocaine se projette à pas sûrs dans l’avenir

Les produits exposés ainsi que les différentes filières présentées lors de la 12è édition du SIAM reflètent le développement continu et serein de l’agriculture marocaine qui se projette à pas sûrs dans l’avenir, s’est félicité le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

Dans une déclaration à la presse en marge de l’ouverture officielle du Salon, mardi à Meknès en présence du président en exercice de l’Union Africaine (UA) et de la Guinée, Alpha Condé, le ministre a assuré que cette édition est celle de tous les records avec pas moins de 1.230 exposants représentant quelque 66 pays, ce qui devrait favoriser la conclusion d’affaires et de partenariats entre les différents participants. M. Akhannouch a déclaré aussi que la tournée qu’il a effectuée au niveau des différents stands et pôles qui meublent ce Salon lui a permis d’être au fait de la qualité des produits qui «font la fierté du Maroc». «Nous avons visité les différents stands et vu de près la qualité des produits exposés qui font la fierté du Maroc et qui nous rassurent sur l’avenir de notre agriculture», a souligné le ministre.

Cette manifestation d’envergure, qui se veut une plate-forme d’échanges économiques et un espace de réflexion prospective, a choisi cette année la thématique «Agrobusiness et chaînes de valeur agricole durables», pour souligner la nécessité des synergies entre les différents acteurs du secteur agricole marocain, aujourd’hui confrontés à une économie agricole mondiale en pleine mutation. Ce choix émane du besoin de répondre à l’impératif mondial de concilier économie, sécurité alimentaire et durabilité des systèmes agricoles, surtout que le modèle de développement basé sur l’agriculture familiale est en train d’évoluer au profit de la promotion de l’agrobusiness et de l’intégration de l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeurs agroalimentaire, selon une démarche inclusive permettant l’accès aux marchés des petits exploitants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *