SIAM 2018 : La plus grande ferme du Maroc ouvre ses portes

SIAM 2018 : La plus grande ferme du Maroc ouvre ses portes

Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan a présidé, mardi à Sahrij Souani à Meknès, l’ouverture de la 13ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM-2018), organisée du 24 au 29 avril sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, autour du thème «La logistique et les marchés agricoles». Au début de la cérémonie d’ouverture, SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a procédé à la remise des signes distinctifs d’origine et de qualité à neuf agriculteurs producteurs.

Le Salon de l’agriculture a ouvert ses portes mardi 24 avril, à Meknès sous les meilleurs auspices. Cette année le choix est porté sur la thématique centrale de «la logistique et des marchés agricoles».

Ce rendez-vous est devenu incontournable pour les professionnels et en particulier les exposants qui sont cette année plus de 1.350 à attendre avec impatience les 850.000 visiteurs curieux de découvrir les différents produits proposés.

Issus de 70 pays, agriculteurs, éleveurs, coopératives, associations professionnelles, ou encore jeunes entrepreneurs dans le domaine agricole… tous sont présents pour mettre en avant leur savoir-faire. Le SIAM 2018 sera l’occasion de répondre à deux préoccupations majeures qui sont la logistique et les marchés agricoles. Ces deux composantes constituent un levier de compétitivité et un pilier de pérennisation de l’agriculture.

Dans ce sens, il s’agira de traiter les questions relatives à la mutualisation des moyens et l’optimisation des circuits logistiques, ou encore la mobilisation des moyens pour mettre en place des infrastructures modernes et tirer profit des nouvelles technologies afin de fluidifier les échanges et faciliter la circulation des marchandises. 

Visite guidée aux pôles du SIAM…

Produits du terroir, animaux d’élevage, machines… tout y est. Le Salon met en avant les produits agricoles et les spécificités de chaque région du pays à travers neuf pôles et se veut un espace BtoB entre professionnels. Pour faciliter ces échanges, le SIAM 2018 dispose d’un pôle Région qui accueille des exposants des douze Régions du Maroc (Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Oriental, Fès-Meknès, Béni Mellal-Khénifra, Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Drâa-Tafilalet, Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab), associant les richesses, opportunités, particularités géo-climatiques, offre de produits du terroir, agrotourisme ou encore la politique agricole de chaque région. Le pôle institutionnels et Sponsors» abrite 48 exposants. Il est dédié aux sponsors et partenaires du SIAM et regroupe les institutions publiques et privées, qui soutiennent le Salon et s’impliquant dans le secteur agricole dont le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, les sponsors privés, et certaines institutions. Pour le pôle «International», il rassemble 310 exposants. Cet espace regroupe les entreprises étrangères évoluant dans le secteur de l’agriculture, ainsi que les organismes internationaux et les représentants des ambassades. Il donne un aperçu de ce qui se fait de nouveau en termes d’agriculture mondiale et offre la possibilité de développer des partenariats internationaux.

Plus encore, les produits du terroir bénéficient d’un espace (pôle Produits du terroir) ne réunissant pas moins de 393 exposants. Ce pôle est réservé aux coopératives et associations. Les productions de ces entités ont été certifiées par des labels (AOC et IG) ou par l’ONSSA. C’est un centre d’une dynamique commerciale intense durant le Salon et met en valeur les produits du terroir. Quant au pôle «Produits», il accueille 85 exposants. C’est une véritable vitrine des PME et des grandes entreprises agricoles et agroalimentaires du Maroc. Il met en avant la diversité de produits bruts et leurs dérivés, tels que les fruits et légumes, le lait, les boissons, les huiles, les céréales, la viande et la charcuterie.
Le Salon accorde également une place à l’agrofourniture à travers un pôle qui lui est dédié (164 exposants). Il englobe les secteurs liés aux intrants agricoles et aux petits équipements de production végétale. Le pôle «Nature et Vie» rassemble pour sa part 18 exposants. Il est centré autour du Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) et de ses différentes branches. Ce pôle s’intéresse aux défis environnementaux tels que l’écologie, les nouvelles énergies ou encore le développement durable. Il concerne également la pêche continentale, l’horticulture, ainsi que les loisirs en plein air comme la chasse et le jardinage. De son côté, le pôle «Machinisme» accueille 30 exposants.

Cet espace englobe les machines et les équipements liés à l’exploitation agricole. C’est un lieu qui connaît durant les 5 jours du Salon une forte dynamique commerciale, où les ventes et les achats sont stimulés par des promotions spéciales. Enfin, le pôle «Elevage» réunit 286 exposants dont 43 provendiers et 243 éleveurs. Ce pavillon se divise en deux parties, à savoir l’exposition des animaux et l’espace provendier. Ce dernier rassemble les activités vétérinaires, les services, les associations interprofessionnelles, ou encore les techniques et les équipements en rapport avec l’élevage.

Les opportunités business à ne pas rater

Le SIAM est l’occasion pour les professionnels de faire du business. Ainsi, des journées professionnelles sont organisées les 25 et 26 avril et des journées grand public les 27, 28 et 29 avril. Le SIAM est aussi un espace d’affaires et de rencontres d’affaires. «Certaines entreprises réalisent une part importante de leur chiffre d’affaires», précisent les organisateurs. Dans ce sens le Salon permet aux exposants, à savoir entreprises, associations, coopératives, d’établir des connexions et des ouvertures au Maroc et à l’international. Il permet de lancer de nouveaux produits et s’informer sur les tendances du secteur. En plus clair, de grands évènements de lancement y sont faits tels que les signatures de conventions, accords ou contrats programmes; ou commerciaux avec notamment le lancement de nouveaux produits ou packagings. C’est un lieu de networking, de coopération, de partenariats, de prospection et de commercialisation.

Les coopératives de plus en plus nombreuses

Chaque année les coopératives innovent et elles sont nombreuses à trouver une place au SIAM. Seules 24 coopératives ont présenté leurs produits au sein du SIAM en 2006. Actuellement elles ne sont pas moins de 380 coopératives à y prendre part. Elles exposent une grande diversité de produits au sein du pôle Produits du terroir». Chaque année celles-ci innovent en exposant des produits du terroir marocains. Ce qui leur permet une meilleure visibilité.

70 pays représentés et un modèle qui s’exporte

Ce rendez-vous agricole est une plate-forme internationale qui réunit des entreprises de tous les continents où se rencontrent offres et demandes. «Avec près de 340 exposants internationaux, issus de 70 pays, le SIAM accueille également plusieurs dizaines de délégations étrangères et de nombreux membres de gouvernement, étrangers érigeant ainsi son statut international et contribuant à faire entrer les acteurs agricoles nationaux dans la dynamique de la mondialisation», assurent les organisateurs.

Sur le plan africain, le modèle marocain «s’exporte de plus en plus sur le continent. Notre pays est aujourd’hui regardé comme un leader dans beaucoup de domaines dont notamment l’agriculture et l’organisation de son salon dédié, le SIAM», indique la même source. Notons qu’en 2015 a été signée la première convention avec un pays d’Afrique subsaharienne, la Côte d’Ivoire, ayant abouti à la création du Salon de l’agriculture et des ressources animales à Abidjan (SARA 2015) en Côte d’Ivoire. Au niveau de la coopération Sud-Sud, «les équipes du SIAM ont participé activement à toutes les étapes techniques de la préparation du SARA 2015 en y contribuant au niveau de la conception, de la communication, de la commercialisation ainsi qu’à l’aménagement et au programme de travail de ce salon pionnier en son genre», précisent les organisateurs.

Le SIAM 2018 en quelques chiffres

Etalé sur une superficie de 180.000 m² dont 90.000 couverts et 200.000 m² de parking, le SIAM enregistre chaque année des records d’influence. En 2017, 1009 exposants nationaux et 337 internationaux ont pris part à cette messe agricole. «L’accélération du développement de l’agriculture marocaine, avec notamment près de 110 nouveaux projets couvrant les douze régions du Royaume programmés pour 2018 dans le cadre du Plan Maroc Vert, renforce le rôle du SIAM en tant que carrefour stratégique apportant sa contribution à la mise en valeur des avancées significatives et des réalisations du Plan Maroc Vert»,  précisent les organisateurs.

Depuis ses premières éditions, le salon est parvenu à se hisser au rang de 1er Salon agricole du Maroc et d’Afrique suscitant un intérêt grandissant de la part de tous les acteurs du secteur, autant au niveau national que continental et international. Cette dynamique est caractérisée par l’identité du salon et trouve son fondement dans la qualité d’un programme scientifique riche et sans cesse renouvelé.

Chami : Le SIAM, une grand-messe à dimension panafricaine

Le Salon international de l’agriculture au Maroc, qui en est à sa 13è édition, est devenu une grand-messe des professionnels du secteur agricole à l’échelle du continent africain, a souligné, mardi à Meknès, le commissaire du salon, Jawad Chami.

«En 13 ans, le SIAM a réussi le pari de se positionner comme évènement phare du Maroc en général et de son agriculture en particulier. Au fil des éditions, il a acquis une dimension panafricaine de premier plan et est devenu la grand-messe des professionnels du secteur à l’échelle du continent réunissant plus de 1350 opérateurs et acteurs nationaux et internationaux, qui se retrouvent autour de thématiques d’intérêt capital pour l’agriculture», a affirmé M. Chami. Il a, dans ce sens, relevé que ce rendez-vous annuel incontournable constitue une occasion de traiter plusieurs thématiques, notamment l’innovation, l’agriculture solidaire, le développement durable, l’agro-business et les chaînes de valeur, ce qui a permis, selon lui, de mettre en exergue les défis auxquels fait face le secteur agricole et agroalimentaire marocain et accompagner la dynamique insufflée par le Plan Maroc Vert dans ses deux phases.

Les Pays-Bas à l’honneur : Un savoir-faire technologique et une logistique incontestable !

Le SIAM 2018 à l’honneur cette année les Pays-Bas. Second exportateur dans le monde et premier exportateur européen de produits agricoles, les Pays-Bas disposent d’un réseau logistique important et d’infrastructures diversifiées. Le choix de ce pays tombe à point nommé avec les dix ans du lancement du Plan Maroc Vert dans la mesure où le modèle néerlandais constitue un benchmark par rapport à la problématique choisie cette année au Salon. Pour situer le contexte, 26% du territoire se trouvent au-dessous du niveau de la mer et pourtant et en dépit d’une surface limitée en terres agricoles, l’agriculture hollandaise est performante. Et pour cause, le pays a adopté une agriculture très intensive et hautement mécanisée pour pallier la problématique de l’exiguïté des terres agricoles. En termes de chiffres, le territoire agricole néerlandais était composé d’environ 50% de prairies en 2014, 517.000 ha de terres arables et 100.250 ha d’horticulture/maraîchage, dont 9.500 ha sous serre. De ce fait, l’innovation et la technologie constituent un volet important de la politique gouvernementale de ce pays européen.

L’agriculture hollandaise est qualifié «d’agriculture du futur» dans la mesure où elle se fonde sur l’automatisation dans les fermes du pays. Sur le plan logistique, ce pays a un réseau de transport important. A titre d’exemple, le port de Rotterdam  est la principale porte d’entrée des importations européennes. Les autoroutes du pays permettent un accès rapide aux marchés et industries des pays environnants.

loading...
loading...

Articles similaires

1 Comment

  1. Tanjaoui

    Les Pays-Bas numéro deux mondial au niveau des exportations agricoles, doivent constituer une inspiration pour le Maroc, avec le savoir faire hollandais, l’agriculture au Maroc peut se développer encore plus….
    Le Plan Maroc Vert qui aide les agriculteurs du pays peut s’étendre d’avantage et générer plus de richesses, si nous aidons 1 000 000 d’agriculteurs à travers le royaume de Tanger à Lagouira, et que chaque agriculteur génère un bénéfice de 1 000 000 d’euros annuels(en utilisant les techniques d’emballages et conditionnement, on augmente la valeur ajoutée!), ça fera 1 000 000 000 000 d’euros encaissées par le pays, c’est beaucoup mais réalisable en travaillant!
    Enfin tout certifier ISO, faire plusieurs marques, etc

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *