SIAM, l’âge de la maturité !

SIAM, l’âge  de la maturité !

SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a présidé la cérémonie d’ouverture de la 11ème édition

C’est sans conteste l’événement phare de ce mois d’avril. Il s’agit du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), dont le coup d’envoi a été donné hier, mardi 26 avril, à Sahrij Souani à Meknès, par Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan. Lors de cette cérémonie d’ouverture, le Prince Héritier, était accompagné de Cheikh Hamed Bin Zayed Al Nahyane, représentant l’Etat des Emirats Arabes Unis (pays à l’honneur de cette 11ème édition). Aussi, le Salon qui se poursuit jusqu’au 1er mai accueille quelque 1.200 exposants représentant 60 pays, sous le thème «Agriculture résiliente et durable».

Un choix qui reflète les préoccupations du secteur de l’agriculture, de plus en plus exposé aux aléas des changements climatiques et traitera des efforts de développement de systèmes agricoles durables répondant aux impératifs de la sécurité alimentaire. De même, le Salon érigé cette année sur une superficie globale de 172.000 m2, dont 80.000 m2 de superficie couverte, avec 3.000 places de parking, devra drainer plus de 800.000 visiteurs.

Ainsi, de par sa taille, sa notoriété et sa dimension internationale, le SIAM est devenu un rendez-vous incontournable qui constitue une occasion propice pour les visiteurs et les professionnels de s’informer sur les différentes étapes franchies par l’agriculture marocaine. A noter que cette nouvelle édition du salon a été, pour sa première journée, dédiée aux professionnels et s’ouvre au grand public aujourd’hui, mercredi 27 avril.
A ce titre, le commissaire du Salon, Jaouad Chami, a indiqué que cette édition, qui constitue la première manifestation agricole à L’échelle africaine, est marquée par un programme riche s’articulant autour du partage des résultats des recherches et expériences via un cycle de conférences, d’interventions des experts et de conventions de partenariats avec la participation d’opérateurs économiques et de professionnels. Il a fait savoir que cette édition traite, de même, de la thématique des changements climatiques, relevant qu’il s’agit d’un sujet d’actualité internationale, notamment avec la tenue prochaine au Maroc de la Conférence mondiale sur le climat (COP22).

Par ailleurs, cette édition 2016, organisée par le commissariat général du Salon et le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime en collaboration avec l’association du SIAM, se décline en neuf pôles, à savoir le «Pôle Régions», le «Pôle Sponsors et Institutionnels», le «Pôle International», le «Pôle Produits», le «Pôle Agrofourniture», le «Pôle Nature et Vie», le «Pôle Produits du terroir», le «Pôle Elevage» et le «Pôle Machinisme».

De même, lors de cette manifestation, chacune des 12 régions du Royaume, à savoir Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Oriental, Fès-Meknès, Beni Mellal-Khénifra, Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Drâa-Tafilalet, Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab, est représentée, déclinant toutes les thématiques relatives à l’agriculture de sa zone géographique, les particularités géo-climatiques, les produits du terroir, l’agrotourisme et la politique agricole.

Les producteurs des différentes régions récompensés

SAR-le-Prince-Heritier-Moulay-El-Hassan-et-Aziz-Akhannouch-SIAM-1A l’occasion de l’inauguration du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a remis des indications géographiques à différents opérateurs nationaux. C’est ainsi qu’ont été remis :

– Le «Henné Foum Zguid» à Nafouri M’barek, président de l’Association Collectif des oasis du Sahara (COS, région Souss-Massa).

– Le «Cumin beldi de Rhamna» à Rachid Dif, président de la Coopérative Rhamna pour la production et la commercialisation du cumin beldi (Région de Marrakech-Safi).
– Le «Fruit du cactus d’Al Hoceima» à Hassani Ahmed, secrétaire général de l’association Targnist du cactus (région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima).

– L’«Amande d’Aknoul» à Amina Fekrouchi, présidente de la Coopérative agricole féminine pour la production et la valorisation des amandes «Tighazratine» (région Fès-Meknès).
– L’«Amande d’Amelagou» à Haddi Hmad, président de l’association «Imalouane» (région Draa-Tafilalet).
– L’«Huile d’olive de Sefrou» à Mohamed Bahi, président du Groupement d’intérêt économique «Huile de Sefrou» (Région Fès-Meknès).
– Le «Lait de chamelle du Sahara» à Khattat Ahmed Baba, président de l’Association professionnelle des éleveurs de chameaux (région Dakhla-Oued Eddahab)
– L’«huile d’olive du millénaire» à Mustapha Ben Addou, président de l’Association nationale des Groupements d’intérêt économique d’olives (région Fès-Meknès).

Une organisation bien ficelée

SiamLors de cette 11ème édition, le Salon international de l’agriculture est réparti sur 2 sites, un site A et un site B. Le site A comprend des pôles à dynamisme commercial intense comme les pôles «machinisme», «produits du terroir» et «élevage» et abrite aussi les Pôles «Institutionnels & Sponsors» et «Régions». Ce dernier est à l’image du nouveau découpage territorial. Pour ce qui est du site B, il comporte des pôles à caractère plus professionnel comme les Pôles «Produits», «Agrofourniture», «International» et bien entendu le Pôle «Nature». Aussi, dans le site B on retrouve l’espace des conférences qui traitent tous les aspects de la thématique «Agriculture résiliente et durable» et le Press Center. En effet, le SIAM est également une plate-forme de communication, de connexions économiques, et d’échanges. Aussi, au programme de cette 11ème édition figure l’organisation de plusieurs meetings B to B facilitant aux exposants et visiteurs de cibler des opportunités de business en Afrique. De même, le Salon est l’occasion idoine de signatures de conventions, de concours d’élevage, d’ateliers et de remises de trophées.

Les Emirats Arabes Unis à l’honneur…

Emirats-Arabes-Unis-et-MarocPartenaires de longue date, les Emirats Arabes Unis et le Maroc ont considérablement développé, durant la dernière décennie, leurs rapports économiques. Leurs échanges extérieurs ont connu un réel bond passant de quelque 300 millions de dirhams en 2000 à près de 4,1 milliards de dirhams en 2014.

Aussi, l’Etat des Emirats Arabes Unis, troisième investisseur étranger au Maroc et premier parmi les pays arabes, est lié au Royaume du Maroc par plus d’une soixantaine d’accords de coopération touchant différents secteurs dont l’agriculture, alors que six conventions viennent de s’ajouter dans le domaine agricole ces derniers mois.

Les Emirats ne possèdent pas de terres arables ni de forêts, mais disposent d’une agriculture ultramoderne sur laquelle ils peuvent capitaliser, ainsi que d’un savoir-faire et une expérience non négligeable dans la culture du palmier dattier et la valorisation des dattes. En échange, avec une offre diversifiée en termes de produits agricoles, le Maroc conforte sa présence sur le marché  des EAU et du Moyen-Orient.

Jaouad Chami, commissaire du SIAM
Jawad-Chami-SIAM«Le moins que l’on puisse dire est que cette 11ème édition est chargée en nouveautés», a déclaré à ALM Jaouad Chami, commissaire du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM). D’après lui, «outre sa thématique «Agriculture résiliente et durable», cette édition met l’agriculture marocaine au centre de l’actualité du monde et des défis des phénomènes climatiques complexes.

Elle connaît, dans ce sillage, l’adoption d’une stratégie pertinente en rapport avec les inquiétudes des professionnels agricoles secoués par les aléas des changements climatiques. Ce fil conducteur est aussi une avant-première de la COP22. En effet, le ministère de l’environnement est présent pour la communication sur la tenue de la COP22. Aussi, grande première pour cette édition, le pays à l’honneur est un pays du Moyen-Orient.

Un choix qui vise à consolider et renforcer encore plus les relations et les échanges. Pour ce qui est du Salon en lui-même, il connaît une nouvelle configuration de son «Pôle Régions». Ainsi, avec le nouveau découpage territorial, les régions présenteront une nouvelle offre de productions. Dans le même sillage, les espaces de circulation sont plus élargis pour faciliter les déplacements, la sécurité et le confort des exposants et visiteurs et au «Pôle Produis du terroir» ne sont présentes que les coopératives et associations ayant des agréments remis par l’ONSSA. Par ailleurs, l’édition 2016 connaît la présence de nombreux pays représentant tous les continents.

Côté animation, la FISA offre des dégustations à base de produits avicoles. Et enfin, mais là c’est devenu une tradition, le SIAM accueillera la 3ème édition du Grand prix national de la presse agricole et rurale».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *