SIAM: Un million de visiteurs attendus

SIAM: Un million de visiteurs attendus

Le Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) s’apprête à célébrer sa première décennie. Dix années se sont écoulées faisant ainsi du Salon une référence nationale et continentale. Et pour preuve le plus grand Salon agricole du Royaume s’exporte pour la première fois. Destination : la Côte d’Ivoire où les organisateurs du SIAM ont remporté le pari et s’apprêtent à partager leur expérience en Afrique de l’Ouest. «Plusieurs délégations étrangères ont émis le souhait de coopérer à ce niveau et organiser éventuellement le Salon chez eux.

Pour le moment, nous avons remporté le concours à Abdidjan où plusieurs organisateurs européens ont été en lice. Le Salon d’Abidjan qui se tiendra en début avril mettra également le Maroc à l’honneur», explique Jaouad Chami, commissaire du SIAM lors d’une conférence tenue mardi 3 mars à Casablanca. La dixième bougie du SIAM, qui sera soufflée le 28 avril à Meknès marque ainsi un nouveau challenge pour les organisateurs. Compte tenu de sa maturité, le Salon s’apprête à accueillir 1 million de visiteurs, 1.200 exposants et 54 pays participants. L’identité de l’invité d’honneur de cette nouvelle édition ne tardera pas à être révélée promettant ainsi la participation d’un pays issu d’un continent jamais mis en relief dans les éditions précédentes du SIAM.

Sous le signe du renouveau

«Agricultures et systèmes alimentaires», sera donc la thématique principale de cette manifestation qui se tiendra du 28 avril au 3 mai prochains. Les organisateurs soulignent, dans ce sens, qu’ «il s’agit d’un sujet d’actualité sur lequel se penchent de nombreux scientifiques et qui englobe un certain nombre de notions agricoles». Comme à l’accoutumé, la thématique chosie vient répondre à l’une des problématiques du secteur et vient également asseoir la vision du Maroc pour une agriculture rentable et durable. Une recommandation clairement soulignée dans le Plan Maroc vert. En effet, la stratégie verte du Royaume, qui a été instaurée deux ans après la tenue de la première édition du SIAM, est venue révolutionner la méthode du travail de la population des agriculteurs.

Ainsi, le débat autour des systèmes alimentaires, communément connus d’«Agrifood Process», consolidera cette dynamique et permettra d’identifier un certain nombre de niches pertinentes à mettre en valeur, renforçant ainsi les atouts des produits agricoles aussi bien sur le plan national qu’international. Outre l’orientation scientifique du Salon, le SIAM revoit encore une fois sa durée. Si les organisateurs ont choisi l’année dernière de tenir le salon sur 10 jours, ils ont décidé cette année de raccourcir la durée. Selon eux, 6 jours seront suffisants pour garder le caractère professionnel du Salon.
Outre la journée de l’innauguration officielle, 3 jours seront dédiés aux professionnels afin de prospecter le marché tandis que les deux jours restants de la manifestation seront ouverts au grand public.

Bilan !

Depuis son lancement, le SIAM a drainé d’année en année plus de professionnels. En dix éditions, le nombre d’exposants est passé de 486 professionnels en 2006 à 1.200 exposants en 2014. La participation des assocations et coopératives a connu pour sa part un saut à la fois qualitatif et quantitatif. De 25 associations participantes en 2006, le nombre a atteint un pic de 354 associations ayant pris part à la 9ème édition tenue en 2014.

Cette évolution traduit donc l’intérêt que porte la communauté des agriculteurs, tous profils confondus, au SIAM. Le Salon est non seulement un carrefour d’échange mais aussi une plate-forme de commercialisation.

Cet engouement a poussé les organisateurs à étendre, par ailleurs, la superficie du Salon passant ainsi de près de 60.000 métres carrés à 100.000 mètres carrés en 2014. Le nombre des visiteurs a également grimpé. Les organisateurs parlent de 850.000 visiteurs en 2014, un chiffre qui devrait atteindre 1 million de visiteurs pour cette nouvelle édition.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *