Sidérurgie : Les industriels dévoilent leur vision

Sidérurgie :  Les industriels dévoilent leur  vision

Les sidérurgistes marocains se félicitent de la coopération du ministère du commerce extérieur. Le département ministériel a, en effet, approuvé la requête de l’Association des sidérurgistes du Maroc (ASM) inscrite dans le cadre d’une recherche concertée de solution de développement pérenne du secteur. Une batterie de mesures a été proposée par les industriels afin d’agrandir le secteur et élargir son rayonnement. «Nous œuvrons à ce que la sidérurgie marocaine renforce sa compétitivité et de placer ce secteur en tant que plateforme régionale. Nous avons la chance d’avoir un secteur à la fois jeune et actif. Nous devons absolument accompagner le développement de ce secteur à fort potentiel», a souligné Ayoub Azami, président de l’ASM. Statuer une mesure de sauvegarde définitive de la sidérurgie nationale, ainsi que l’application de mesures de défense commerciale non-tarifaire, telles sont les ambitions fixées à long terme. Pour mettre à terme ces objectifs, une commission consultative, mise en place par le département du commerce extérieur, a ouvert une enquête publique auprès des acteurs nationaux, en l’occurrence les producteurs, les importateurs, les distributeurs et d’autres. «Cette enquête permettrait de toucher de près les attentes des professionnels ainsi que les principales failles du secteur et les traduire en axes prioritaires sur lesquels reposerait notre vision sur une période de 8 à 10 ans», souligne M. Azami.
En effet, les industriels se fixent sept piliers s’axant autour de l’intégration en amont, l’efficience énergétique, les investissements technologiques, la qualification des ressources humaines, le renforcement de la réglementation, l’amélioration des coûts logistiques ainsi que la diversification de l’offre produit. Notons que les investissements cumulés sont de l’ordre de 13,3 milliards de dirhams pour l’ensemble du secteur, en l’occurrence, le segment des aciers longs et plats.
Ces investissements ont principalement concerné l’activité de laminage et ont également porté sur l’activité d’aciérie permettant ainsi une intégration du secteur et renforçant sa compétitivité au niveau international.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *